Tous les articles

UN COLLOQUE POUR LES JEUNES

UN COLLOQUE POUR LES JEUNES

L’engagement politique des jeunes diffère de leurs aînés. Quels défis cela pose-t-il aux partis politiques, aux maisons de sondage, aux médias traditionnels et à la démocratie ?

Un colloque présenté par La Presse en collaboration avec la maison de sondage Ipsos et la chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires.

Billets : étudiants 20 $ / non-étudiants 40 $ au
https://secure.ticketpro.ca/?aff=lapresse&lang=fr#achat_PDC13IM18

Jeudi 13 septembre de 9 h 00 à 17h00
1000, rue Saint-Urbain (Métro Place d’Armes)

9h00 à 9h15  : Mot de bienvenue

  • François Cardinal, éditorialiste en chef, La Presse
  • Eric Montigny, politologue, Université Laval

9h15 à 10h00 : Conférence d’ouverture

Générations et politique

  • Bernard Fournier, professeur invité à la Haute école de la province de Liège (Jemeppe).

10h00 à 11h15 : Atelier 1

Jeunes et sondages: traduire l’opinion d’une génération plurielle

La nouvelle génération ne forme pas un bloc monolithique. Elle est éclatée, plurielle. Il n’y a pas une jeunesse québécoise, mais plutôt des jeunes aux parcours et aux aspirations bien différents. Cet atelier a pour objectif de réfléchir aux enjeux méthodologiques posés aux professionnels des sondages et de l’information lorsque vient le temps de dresser un portrait de la nouvelle génération ou d’établir ses préférences. Sont-ils plus difficiles à rejoindre ou à cerner que leurs ainés ? Les lisent-ils plus ou moins que leurs ainés ? Se sentent-ils plus influencés ? Enfin, quel usage les jeunes font-ils des sondages.

Panélistes :

  • Sébastien Dallaire, Directeur général, IPSOS Québec
  • Johanne Lapierre, Chef éditoriale, Rad (Radio-Canada)
  • Anne-Marie Gingras, Professeure, UQAM
  • Claire Durand, Professeure, UdeM

11h15 à 12h30 : Atelier 2

Jeunes et vote : une démocratie en crise ?

Dans la plupart des sociétés occidentales, nous assistons à un déclin de la participation électorale. Ce déclin serait d’ailleurs plus marqué auprès des nouvelles générations. En s’appuyant sur le cas québécois, cet atelier a pour objectif de cerner ce phénomène, tout en réfléchissant à ses conséquences. Cela laisse-t-il présager une crise de la démocratie ? Quels sont les mécanismes permettant de renverser cette dynamique ?

Panélistes :

  • Valérie-Anne Mahéo, Chercheuse invitée, UdeM
  • Monica Rosales, Coordonnatrice des programmes d’éducation à la démocratie, Élections Québec
  • Paul Journet, Éditorialiste, La Presse +
  • François Cardinal, Éditorialiste en chef, La Presse +

14h00 à 15h15 : Atelier 3

Générations et militantisme: de nouvelles réalités

Les nouvelles générations s’engagent différemment de leurs ainés. Multimilitance, nouveaux enjeux et fidélité partisane moins élevée teinte leur regard envers la politique. Cet atelier permettra de réfléchir à l’implication politique des jeunes québécois. En clair, quelles sont leurs motivations ? Quels défis que cela pose-t-il aux partis politiques ? Quel rôle les médias traditionnels doivent-il jouer dans un contexte où l’intérêt envers les formes traditionnelles d’engagement évoluent ?

Panélistes :

  • Eric Montigny, Professeur, Université Laval
  • Fred-William Mireault, Président de la FECQ
  • François Cardinal, Éditorialiste en chef, La Presse +
  • Paul Journet, Éditorialiste. La Presse+

15h15 à 16h30 : Atelier 4

Information et réseaux sociaux : le défi de la diversité

L’heure est aux campagnes numériques et au ciblage électorale. D’un côté, 2018 marque un tournant quant à l’utilisation des données massives par les partis politiques au Québec. Pour la première fois, nos partis politiques intègrent pleinement ces nouvelles techniques. De l’autre, de nouveaux électeur qui s’informent davantage en circuit fermé via les médias sociaux. Cet atelier permettra de réfléchir aux problèmes soulevés par l’information en silos et aux enjeux éthiques associés aux nouvelles techniques de ciblage. Il permettra également de cerner les défis que cela pose aux journalistes, mais aussi aux espaces de dialogue que représentent les médias traditionnels.

Panélistes :

  • Frédérick Bastien, Professeur, UdeM
  • Catherine McDonald, Directrice CIVIX-Québec
  • Simon Coutu, Journaliste, Vice-média

16h40 à 17h00 : Allocution synthèse

  • François Gélineau, Doyen de la Faculté des sciences sociales, Université Laval