Tennis  Tournoi de Cincinnati

Kyrgios durement réprimandé par l’ATP

CINCINNATI — Nick Kyrgios a écopé d’une amende de 113 000 $ US à la suite de son plus récent accès de colère, mercredi soir, pendant son duel de deuxième tour contre le Russe Karen Khachanov au Tournoi de Cincinnati.

C’est ce qu’a confirmé l’ATP par communiqué hier matin.

« À la suite de sa défaite au deuxième tour de l’Omnium Western and Southern à Cincinnati mercredi soir, Nick Kyrgios a écopé d’une amende de 113 000 $ », pouvait-on lire.

« En plus des amendes annoncées aujourd’hui [hier], l’ATP analyse actuellement les gestes qui ont été faits pendant et immédiatement après la rencontre afin de déterminer si des sanctions supplémentaires doivent être imposées en vertu des règlements relatifs à la conduite d’un joueur.

« En conséquence, des amendes supplémentaires ou une suspension pourraient suivre. »

Kyrgios est notamment sanctionné pour « avoir quitté le court sans permission, proféré des obscénités et pour sa conduite antisportive envers son adversaire ».

Le 27e joueur mondial a perdu les pédales pendant la deuxième manche, lorsqu’il a interpellé l’arbitre Fergus Murphy, l’accusant d’avoir démarré le compte à rebours de 25 secondes pour remettre la balle en jeu trop rapidement.

Au milieu de la deuxième manche, remportée par son adversaire, il s’est levé de sa chaise, annonçant qu’il allait faire une pause toilettes. L’arbitre lui a alors rétorqué qu’il n’avait pas le temps.

Kyrgios est tout de même parti, deux raquettes sous le bras. Les images de la télévision le montrent franchissant une porte avant de briser violemment ses raquettes, puis de revenir sur le court, tout en maudissant l’arbitre.

Puis on l’a pénalisé d’un point après avoir insulté Murphy à la fin du jeu décisif de la deuxième manche.

Kyrgios a couronné sa soirée de travail en encaissant un revers de 6-7 (3), 7-6 (4) et 6-2 contre Khachanov, avant de cracher en direction de Murphy et de refuser de lui serrer la main.

Il a fini par jeter ses chaussures dans le public avant d’offrir ses raquettes cassées à de jeunes spectateurs.

Récidiviste

C’est la deuxième fois ce mois-ci que Kyrgios s’en prend à Murphy, après avoir contesté son autorité à l’Omnium Citi de Washington, qu’il avait finalement remporté.

L’Australien de 24 ans n’est jamais très loin de la controverse : la semaine dernière, à Montréal, il a eu un accrochage avec un arbitre, puisqu’il estimait que les serviettes n’étaient pas assez blanches.

Début juillet, il a reconnu avoir volontairement visé Rafael Nadal lors de leur affrontement au deuxième tour de Wimbledon. « Je l’ai visé, ouais. Je voulais vraiment le viser en plein dans la poitrine. Pourquoi je m’excuserais ? Combien a-t-il gagné de Grands Chelems, combien d’argent a-t-il dans son compte ? Je pense qu’il peut prendre une balle dans la poitrine. Je ne vais pas m’excuser auprès de lui », avait-il fanfaronné.

Il y a trois mois, à Rome, après un « abus de langage », l’Australien avait écopé d’un jeu de pénalité, ce qui avait provoqué sa colère : après avoir jeté une chaise sur le court, il avait tout simplement abandonné… non sans avoir serré la main de son adversaire et de l’arbitre.

Tournoi de Vancouver

Fernandez accède aux quarts grâce à un abandon

La Québécoise Leylah Annie Fernandez a atteint les quarts de finale du tournoi de Vancouver, hier, à la suite de l’abandon de l’Américaine Ashley Kratzer. Fernandez menait 6-2 et 4-0 quand sa rivale a rendu les armes. Au prochain tour, la Lavalloise de 16 ans croisera le fer avec la Japonaise Nao Hibino. Celle qui occupe le 277e rang mondial a atteint la finale à Granby le mois dernier, battant justement Hibino en cours de route. Du côté masculin, l’Ontarien Brayden Schnur s’est incliné 7-6 (3) et 6-4 face au Français Enzo Couacaud, dans un duel de troisième tour. — La Presse canadienne

Tournoi de Cincinnati

Rublev surprend Federer

Le Russe Andrey Rublev a causé la surprise, hier, au tournoi de Cincinnati, en éliminant le Suisse Roger Federer en seulement 62 minutes. Le 70e joueur au classement mondial a signé une victoire de 6-3 et 6-4 au troisième tour contre la troisième raquette mondiale. Il s’agissait du premier tournoi de Federer depuis sa défaite en finale à Wimbledon, le mois dernier. Selon l’ATP, il s’agit de la défaite la plus rapide de Federer depuis 2003, quand il avait perdu en 54 minutes au premier tour du tournoi de Sydney. En soirée, le Serbe Novak Djokovic a évité de subir le même sort que Federer, en l’emportant 6-3 et 6-4 contre l’Espagnol Pablo Carreño Busta. — Associated Press

Tournoi de Cincinnati

Barty résiste, Halep flanche

Dans le volet féminin du tournoi de Cincinnati, la favorite Ashleigh Barty a vaincu Anett Kontaveit, de l’Estonie, en trois manches de 4-6, 7-5 et 7-5, hier. Au tour suivant, l’Australienne, deuxième joueuse au classement de la WTA, trouvera sur sa route María Sákkari, qui est venue à bout d’Aryna Sabalenka (6-7, 6-4 et 6-4). L’Américaine Venus Williams a infligé un revers (2-6, 6-3 et 6-3) à Donna Vekić, de la Croatie. Aujourd’hui, l’aînée des sœurs Williams aura à composer avec sa compatriote Madison Keys, qui a vaincu la Roumaine Simona Halep, quatrième tête de série, en trois manches de 6-1, 3-6 et 7-5. — Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.