TIM WHITEHEAD : JORDAN HARRIS, UN « JEUNE HOMME EXCEPTIONNEL »

L’espoir du Tricolore s’attire énormément d’éloges de la part de son ancien entraîneur

L’entraîneur-chef de l’Académie Kimball Union, Tim Whitehead, est entraîneur de hockey depuis environ 30 ans maintenant. Il sait donc comment repérer un bon joueur lorsqu’il en voit un.

Et c’est exactement ce qu’il voit en l’espoir des Canadiens, Jordan Harris.

Harris, choix des Canadiens au troisième tour (71e au total) en juin dernier, a joué trois saisons sous les ordres de Whitehead et a impressionné son entraîneur, non seulement avec ce qu’il apporte sur la glace, mais également en dehors de la patinoire.

« Jordan est un jeune homme exceptionnel », a souligné Whitehead. « C’est un jeune homme très terre-à-terre, humble et qui se trouve à être également un athlète exceptionnel. »

Harris est si bon en tant qu’athlète qu’il était non seulement le meilleur joueur de l’équipe de hockey des Wildcats, mais également de leur équipe de crosse.

« Il s’agissait simplement de prendre son bâton de crosse le dernier jour de mars et de l’échanger pour un bâton de hockey le premier jour de juin chaque année », a déclaré son entraîneur (de hockey). « Et il était toujours le meilleur joueur de l’équipe. »

Whitehead a noté que la plupart des joueurs souhaiteraient faire une pause après une saison de hockey chargée, mais Harris a décidé de poursuivre les deux sports malgré le défi supplémentaire qui l’accompagnait.

« Lui et quelques autres gars s’entraînaient avant ou après la pratique, puis allaient à la crosse. Il a fait les deux », a-t-il expliqué. « Cela montre quel type de personne et athlète il est. Il s’entraîne dur. Il n’allait pas abandonner ça, mais il ne voulait pas laisser son équipe dans l’embarras sur le terrain de crosse. »

Il n’est donc pas surprenant que, en plus d’être un athlète de premier plan, Harris a également beaucoup de succès scolaires au Kimball Union.

« Pendant tout ce temps, il enfile les A. Il est un élève honoré à chaque semestre », a ajouté Whitehead sur Harris, qui avec six buts et 29 mentions d’aide en 37 matchs a presque obtenu une moyenne d’un point par match à sa dernière saison avec les Wildcats.« Durant les neuf semestres où il était ici, il fut un homme de grande distinction. »

Whitehead pouvait amplement compter sur le défenseur de 5 pieds 11 pouces et de 179 livres, qui a été nommé capitaine en 2017-18 pour ses qualités de leader, soulignant également sa volonté de prendre de jeunes joueurs sous son aile et de montrer le chemin à suivre.

« C’est un excellent coéquipier et un excellent leader. C’est un gars calme dans le vestiaire, mais il dégage une grande confiance en soi. Les gars savent qu’ils peuvent compter sur lui dans les situations clés. Il est un compétiteur si calme. Il est un compétiteur féroce, mais il est calme », a expliqué Whitehead, originaire de Haverhill, dans le Massachusetts, qui a été nommé dans la première équipe de hockey USHS All-USA pour ses efforts en 2017-18. « Il ne parle que si c’est quelque chose d’important, et quand c’est le cas, tout le monde écoute. »

Bien sûr, la récompense ultime pour le travail acharné et la qualité du jeu est la victoire, et les Wildcats ont remporté deux championnats New England Elite 8 lors du séjour de trois ans de Harris avec l’école.

Et oui, vous l’avez deviné : Harris a joué un rôle déterminant en aidant Kimball Union à aller jusqu’au bout.

« Lorsque la rondelle est tombée, tous les membres de notre équipe savaient que nous pouvions compter sur Jordan pour montrer le chemin. Je veux dire, il a probablement joué la moitié du match durant les rencontres importantes, que ce soit en séries, dans nos championnats de ligue et, bien sûr, durant le championnat de la Nouvelle-Angleterre », a raconté Whitehead. « Il avait définitivement ce calme, cette assurance sous pression, le calme pour jouer dans les moments clés du match. »

« Il est un joueur de haut niveau toujours constant. Ce n’est pas juste des flashs. Il est un joueur si intelligent. Il est tellement rare qu’il commet des revirements. Et nous affrontions les meilleures équipes du pays, et il n’aurait jamais appuyé sur le bouton panique. »

Après Kimball Union, Harris a poursuivi sa carrière de hockeyeur à l’Université de Northeastern. Lorsque nous avons rencontré l’entraîneur des Wildcats durant l’entre-saison, il était convaincu que son protégé n’aurait aucune difficulté à s’adapter au niveau de jeu de la NCAA.

« Nous sommes tous très confiants qu’il va très bien s’adapter. Principalement en raison de son coup de patin », a précisé Whitehead sur Harris, qui a marqué son premier but lors de son deuxième match avec les Huskies. « Sa capacité à défendre est fantastique. »

« Northeastern est une excellente école. À peu près tous les programmes les plus performants de l’Est le voulaient », a-t-il conclu. « Je pense qu’il a fait un excellent choix avec Northeastern. »

Un texte de Dan Braverman, traduit par Pierre-Antoine Mercier

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.