Niemi ouvert à un retour

Le gardien n’a pas de contrat en prévision de la prochaine saison

Antti Niemi aimerait revenir jouer à Montréal la saison prochaine. Reste à voir si la direction du Canadien est d’accord avec ce scénario.

Markus Lehto, l’agent du gardien finlandais, a confirmé à La Presse que son client était désireux de remettre le maillot du Canadien en 2018-2019, lui qui est sans contrat en vue de la prochaine saison, et qui pourrait devenir joueur autonome le 1er juillet.

Niemi, embauché d’urgence par le Canadien en novembre, a exprimé une opinion favorable de l’équipe et de la ville lors d’une récente conversation avec son agent, à la suite de l’élimination du club la semaine dernière.

« Il est difficile de prévoir ce qui va arriver, mais lors de notre conversation, Antti m’a expliqué qu’un retour avec le Canadien serait une très bonne option pour lui, a confié M. Lehto en entrevue téléphonique. Il a aimé la ville, l’équipe et ses partisans, mais c’est difficile d’en dire plus pour le moment. »

Plan d’action

Tout récemment, le clan Niemi s’est fait dire par Scott Mellanby, assistant au directeur général Marc Bergevin, que la direction du Canadien allait profiter des prochains jours pour évaluer les joueurs et dresser un plan d’action en vue de la prochaine saison.

Il est bien sûr acquis que Carey Price est le gardien numéro un de l’équipe montréalaise, mais la question du gardien réserviste est devenue un peu plus compliquée au cours des dernières semaines de la saison, en raison des performances étonnantes de Niemi.

Le gardien finlandais, largué par trois équipes en moins d’un an, a profité d’une autre chance à Montréal, et il ne l’a pas ratée.

Après avoir affiché un taux d’efficacité catastrophique de ,797 avec les Penguins de Pittsburgh en début de calendrier, puis de ,872 avec les Panthers de la Floride, Niemi a conclu la saison avec un solide ,929 à sa fiche en 19 présences devant le filet montréalais. C’est cette renaissance improbable qui lui a valu d’être le représentant du Canadien sélectionné dans la course au trophée Bill-Masterton, contre toute attente.

Pendant ce temps, Charlie Lindgren, que plusieurs voyaient déjà comme le futur second de Price, connaissait des moments beaucoup plus difficiles. Lindgren a d’ailleurs conclu sa saison sur une très mauvaise note dans la Ligue américaine à Laval, avec une fiche de 1-9-3. Lindgren avait dit oui à un nouveau contrat de trois ans avec le Canadien, à un volet, lors du mois de février.

C’est un peu tout ça qui place maintenant Niemi en position de force, selon Markus Lehto. « Si le Canadien se montre sérieux lors de nos discussions, alors nous pourrons voir s’il est possible de songer à une prolongation de contrat », a-t-il ajouté.

Notons par ailleurs que Niemi a eu quelques discussions avec les dirigeants de l’équipe de la Finlande, en vue du prochain Championnat du monde de hockey, présenté en mai au Danemark. Le gardien a toutefois choisi de ne pas prendre part à cette compétition.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.