« Tous les buts comptent »

Les États-Unis corrigent la Thaïlande 13-0

Reims, France — Alex Morgan a égalé un record de la Coupe du monde féminine de soccer avec cinq buts et les États-Unis ont lancé la défense de leur titre en infligeant une sévère correction de 13-0 à la Thaïlande, hier à Reims.

Samantha Mewis et Rose Lavelle ont marqué deux fois chacune pour les États-Unis qui ont établi de nouvelles marques pour le nombre de buts et l’écart de buts dans un match à la Coupe du monde. Les anciennes marques étaient détenues par l’Allemagne à la suite d’une victoire de 11-0 contre l’Argentine en 2007.

Lindsey Horan, Megan Rapinoe, Mallory Pugh et Carli Lloyd ont également marqué. Morgan a ajouté deux aides à sa fiche.

Morgan a égalé le record de Michelle Akers avec cinq buts, qui datait de 1991. Les sept marqueuses différentes dans un même match ont aussi établi une nouvelle marque dans le tournoi.

« Tout ce que nous souhaitions, c’était de nous mettre en valeur, a expliqué Morgan. Tous les buts comptent dans ce tournoi, et c’est sur quoi nous avons travaillé. »

Les Américaines détenaient déjà une avance pratiquement insurmontable de 3-0 contre la 34e nation mondiale après la première demie. Elles ont toutefois explosé pour 10 buts dans la deuxième période, dont quatre en sept minutes.

« On doit accepter le score, on n’en a pas fait assez sur le terrain. On doit accepter qu’elles sont très fortes et qu’elles ont très bien joué. Mais on n’a pas d’excuse. On va essayer de s’améliorer. »

— Nuengrutai Srathongvian, entraîneuse de la Thaïlande

Classées premières au monde, les Américaines n’ont perdu qu’un de leurs 38 derniers duels, contre la France, en janvier. Elles se sont facilement emparées du premier rang dans le groupe F.

Une première pour le Chili

Dans l’autre rencontre du groupe F, à Rennes, le but de Kosovare Asllani inscrit au retour d’une pause forcée en raison du mauvais temps a rompu l’égalité de 0-0.

La Suède a ajouté un autre but, celui de Madelen Janogy, et elle a vaincu le Chili 2-0.

Il s’agissait du premier match de l’équipe nationale féminine du Chili à la Coupe du monde. 

Des éclairs ont entraîné la suspension du jeu à la 72e minute. Il a repris quelque 40 minutes plus tard. Asllani a marqué à la 83e minute. Janogy a doublé l’avance dans les arrêts de jeu.

Dans le groupe E, Jill Roord est entrée en fin de match et a marqué un but important de la tête dans les arrêts de jeu pour donner aux Pays-Bas une victoire de 1-0 aux dépens de la Nouvelle-Zélande.

Les Néerlandaises, huitièmes au monde, ont contrôlé le ballon tout au long de la rencontre sans parvenir à tromper la gardienne néo-zélandaise Erin Nayler, jusqu’à ce que Roord dénoue l’impasse.

Cette cruelle défaite pour la Nouvelle-Zélande, 19e au monde, la laisse toujours sans victoire à la Coupe du monde ; les Fougères en sont à leur cinquième participation.

La victoire permet aux Pays-Bas de rejoindre le Canada au sommet du groupe E. Les deux nations ont signé une victoire de 1-0.

— Avec l’Agence France-Presse

AUJOURD’HUI  :  Nigeria c. République de Corée, 9 h Allemagne c. Espagne, 12 h France c. Norvège, 15 h

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.