Pour ou contre tatiana polevoy

Tatiana Polevoy

L’animatrice sera à la barre de #5Règles, qui se veut un « mode d’emploi pour devenir un meilleur être humain et avoir une vie optimale ». Cette nouvelle émission de Vrak.tv sera diffusée tous les mardis à 17 h 30 à partir du 17 avril. Tatiana Polevoy est également chroniqueuse à Entrée principale, 100 % local et Plus on est de fous, plus on lit !.

Les guides de vie

Contre

« Je suis contre les guides de vie qui se prennent au sérieux. Tout ce qui est livre de croissance personnelle et psycho pop, j’ai vraiment du mal à embarquer là-dedans. Il n’y a pas une seule manière de vivre à suivre. Ce qu’on fait dans #5Règles, c’est de rire de ça. On a notamment fait un “#5Règles pour ne pas avoir envie de renier tes parents quand tu vieillis”. On a tourné un quiz où on a demandé aux parents de jouer à “je n’ai jamais…” Les enfants apprennent beaucoup sur leurs parents. C’est drôle et irrévérencieux. »

Les quotas de comédiens issus de la diversité dans les émissions jeunesse

Pour

« Je suis pour tout ce qui est quota, pour le moment. J’ai entendu Sophie Lorain à Tout le monde en parle et je ne trouve pas que la parité est de la pitié. En ce qui concerne la diversité ethnique, je trouve important de représenter la société telle qu’elle est vraiment. Dans l’équipe de #5Règles, la diversité est présente autant devant que derrière la caméra. Les quotas sont une étape obligée pour que ça devienne naturel. Du droit de vote des femmes aux droits civiques des Afro-Américains, il a fallu réglementer pour que ça entre dans les mœurs. »

Travailler pour une émission matinale

[Tatiana Polevoy a été chroniqueuse arts et spectacles de Salut bonjour de 2012 à 2014.]

Contre

« Je n’enlève rien à l’expérience que ça a pu me donner et au défi que ça peut représenter, mais le feeling de se lever à 3 h 08 est une douleur inconcevable. Courir le matin en talons entre ton ordinateur et le plateau est exaltant, mais aussi épuisant. Tu n’as plus de vie personnelle ni sociale. Et tu n’as plus de plaisir à couvrir les spectacles le soir. »

La télévision musicale

[Tatiana Polevoy a remporté le concours VJ recherché à MusiquePlus en 2009.]

Pour

« Que ce soit à MusiquePlus, à Télé-Québec ou à ARTV, où sont les émissions musicales ? Il y a de la perfo, mais moi, je veux que quelqu’un me parle de musique autour d’une table ronde, me montre l’album, des extraits de clips, etc. Je suis pour le retour d’animateurs et de journalistes qui discutent de musique à la télé. Si on est capable d’être aussi intéressés par quatre personnes qui parlent de télé pendant 90 minutes à C’est juste de la TV, je pense que c’est possible avec la musique. »

Aborder sans censure des sujets tabous dans les émissions pour ados

Pour

« Les jeunes adultes sont confrontés à du visuel, à des informations, sans aucun filtre. Ils ont besoin de curateurs pour les informer, surtout quand il est question d’éducation sexuelle. Il faut que la télé occupe ce rôle-là jusqu’à ce que l’école le fasse comme il le faut. »

Utiliser des trentenaires pour parler à des ados dans des émissions jeunesse

Pour

« Les études prouvent que quand on destine une émission à un groupe d’âge, ce sont toujours des plus jeunes qui vont l’écouter. Si #5Règles est destiné aux 17-25 ans, je suis consciente que des 10-35 vont l’écouter. Il y a cette volonté de représenter tout le monde. On a choisi des intervenants qui sont populaires auprès des jeunes, comme Marie-Soleil Dion. Et dans les fictions jeunesse, les acteurs sont souvent plus vieux que leurs personnages, pour leur expérience et une question de droit aussi. Je ne crois pas que tu vas te sentir moins représenté par la personne qui est plus vieille. C’est une question de vibe plus que d’âge, je pense. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.