Hockey

« C’est vraiment crève-cœur. Vous savez, ils nous ont dérobé notre rêve, un rêve qu’on a chéri toute notre vie. […] Je ne m’en remettrai jamais. »

— Brad Marchand, attaquant des Bruins de Boston, qui ont perdu le septième match de la série finale de la Coupe Stanley aux mains des Blues de St. Louis, mercredi soir. (Associated Press)

Incroyable mais vrai  !

Un point pour l’effort

Les ligues mineures, ça reste les ligues mineures. Même pour les mascottes…

La Presse

Golf

Brooke Henderson réussit un trou d’un coup

La Canadienne Brooke Henderson a réussi un trou d’un coup au 15e fanion avant que le jeu soit suspendu en raison de la tombée de la nuit, hier soir, à la Classique Meijer du circuit de la LPGA. Henderson a usé son fer six pour réussir un coup de 156 pieds. La première ronde a été suspendue après un long délai de pluie qui a gâché le début de la journée. Henderson affichait un pointage cumulatif de - 4 lorsque les joueuses ont été forcées de quitter le parcours, deux coups derrière Jenny Shin et de Katherine Perry, qui ont toutes les deux complété la première ronde. Âgée de 21 ans, l’Ontarienne tente de battre le record canadien en décrochant son neuvième titre en carrière. La Québécoise Anne-Catherine Tanguay se trouvait à - 1 après six trous. 

— La Presse canadienne

Cyclisme

Houle et Canuel en action

Le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a remporté la 5e étape du Critérium du Dauphiné au sprint, hier. Il a devancé l’Irlandais Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) et le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep). « C’est une victoire impressionnante au sprint de Van Aert », a souligné le Québécois Hugo Houle, qui a quant à lui pris le 93e rang, à 33 secondes du Belge. Après avoir veillé à la sécurité de ses coéquipiers Alexey Lutsenko et Jakob Fuglsang pendant près de 200 kilomètres, le porte-couleurs d’Astana s’est ensuite détaché. « Avec 2 kilomètres à faire, mon travail était fait », a-t-il indiqué. L’Espagnol Gorka Izagirre Insausti, 18e, a finalement été le premier d’Astana à rallier l’arrivée, suivi de Lutsenko, 19e. Fuglsang a quant à lui pris le 33e rang. En tête du classement général depuis mercredi, le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) a conservé sa place, détenant 4 secondes d’avance sur le Belge Dylan Teuns (Bahrain-Merida) et 6 secondes sur l’Américain Tejay Van Garderen (EF Education First). Par ailleurs, en Angleterre, pour la 4e étape du Tour OVO Energy, la coéquipière de Karol-Ann Canuel chez Boels Dolmans, Amy Pieters, a pris le 4e rang, terminant à 9 secondes de la gagnante, la Polonaise Katarzyna Niewiadoma. La Gatinoise a de son côté fini 28e de l’étape. Du côté du Tour de Belgique, le départ de la 2e étape s’est fait sans Guillaume Boivin, hier. Le membre de la formation Israel Cycling Academy a été entraîné dans une chute lors de la première étape, mercredi. — Sportcom

Sports

Gerry Rochon s’éteint à 69 ans

Figure emblématique du sport en Mauricie, grand statisticien et encyclopédiste : Gerry Rochon, dont la réputation dépassait les frontières de la région, s’est éteint hier, à 69 ans. Il se savait atteint d’un cancer depuis quelques mois. Son passage remarqué à l’émission Tous pour un, dans les années 90 à Radio-Canada, l’a fait connaître dans toute la province. Beaucoup le considéraient comme la bible du sport, puisqu’il conservait précieusement toutes ses notes. Il avait aussi une mémoire phénoménale. Gerry Rochon a notamment travaillé pour la Ligue nationale de hockey et le Canadien de Montréal. Il a aidé ces organisations dans la quête de certaines statistiques. Impliqué au sein de l'organisation du Grand Prix de Trois-Rivières, de la Corporation Sport-Hommage ainsi que du Temple de la renommée sportive de la Mauricie, il s’intéressait au hockey, mais aussi au baseball, au football, au tennis, au soccer, à la course automobile ainsi qu’à tous les sports olympiques. Il pouvait énumérer les records du monde de chacune des disciplines. Il collectionnait les statistiques depuis des décennies. 

— Le Nouvelliste

Athlétisme

L’IAAF nie avoir promis à la Russie de la réadmettre en vue des Mondiaux

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a nié avoir promis à la Russie qu’elle serait réadmise à temps pour les Championnats du monde. Une chaîne de télévision nationale a pourtant cité un haut dirigeant de la fédération russe qui affirmait détenir des garanties en ce sens. Match TV a publié des remarques qu’elle attribue à Dmitri Shlyakhtin, qui aurait déclaré lors d’une rencontre avec des athlètes cette semaine : « Nous irons à Doha [pour les Mondiaux] sous le drapeau russe. C’est du moins la promesse qu’on m’a faite. » L’IAAF a déclaré par communiqué qu’« aucune promesse n’a été faite » à la Russie, qui a vu sa suspension des compétitions internationales prolongée dimanche. En vertu des conditions actuelles, quelques athlètes russes peuvent participer aux Mondiaux à titre d’athlètes neutres si la fédération internationale a approuvé leur historique antidopage. La Russie a été suspendue de toute compétition internationale depuis 2015 à la suite d’enquêtes qui avaient révélé un dopage répandu parmi les athlètes du pays.

— Associated Press

Dopage

Vainqueur de la Vuelta en 2011, Cobo pourrait céder son titre à Froome

Juan Jose Cobo a été suspendu du cyclisme pour trois ans après avoir été reconnu coupable de dopage en 2011, soit l’année de sa conquête du titre au Tour d’Espagne. La suspension de Cobo signifie que celui qui a terminé deuxième à la Vuelta en 2011, Chris Froome, pourrait obtenir son septième titre majeur en carrière. L’Union cycliste internationale (UCI) a déclaré que Cobo avait été reconnu « coupable d’avoir enfreint les règlements antidopage ». L’UCI a précisé que le dossier avait été bâti sur « des données anormales recueillies dans son passeport biologique entre 2009 et 2011 ». L’Espagnol âgé de 38 ans, maintenant à la retraite, a remporté le Tour d’Espagne en septembre 2011, après avoir battu Froome par 13 secondes. Bradley Wiggins avait fini troisième. L’UCI a déclaré que Cobo disposait d’un mois pour en appeler de la décision devant le Tribunal arbitral du sport.

— Associated Press

Cyclisme

Froome restera 48 heures aux soins intensifs 

Saint-Étienne — , France Le coureur britannique Chris Froome, gravement blessé après une chute mercredi à l’entraînement dans le Dauphiné, restera 48 heures en soins intensifs au CHU de Saint-Étienne, après une opération qualifiée de « succès », a-t-on appris hier de sources médicales.

« L’opération a été longue, près de quatre heures, mais elle s’est très bien déroulée », a déclaré à l’AFP le Pr Rémi Philippot, qui l’a pris en charge mercredi soir.

« Il restera 48 heures en soins intensifs avec une surveillance rapprochée, avant d’être transféré dans une unité de soins classiques », a expliqué ce spécialiste de la traumatologie du sport et chef de service hospitalier.

« À une vitesse estimée à 50 km/h, avec des protections très limitées, il a subi un choc à haute énergie. Mais ses blessures ne concernent que l’appareil locomoteur. La tête n’a pas été heurtée, et il n’a aucune lésion neurologique », a précisé le Pr Philippot.

« L’opération a été un succès », a confirmé le médecin de l’équipe Ineos dans un communiqué. « Chris restera en observation à l’hôpital les prochains jours, mais il est déjà en train de discuter activement de ses options de rééducation, ce qui est très encourageant », a expliqué le Dr Richard Usher.

« Un moral de gagnant »

Après quelques jours à Saint-Étienne, le quadruple vainqueur du Tour de France de 34 ans pourrait prolonger son séjour de soins en France, a précisé le Pr Philippot. « Nous avons d’excellents centres », a indiqué le représentant de « l’école stéphanoise de chirurgie du sport ». Une école « dont la réputation a mis en confiance Chris Froome, qui nous a choisis pour l’intervention », a souligné le médecin.

Rémi Philippot a pratiqué l’intervention « la plus critique, qui portait sur une fracture complexe ouverte du fémur droit ».

« Chris Froome, qui a un moral de gagnant, s’est très rapidement remis, demandant tout de suite quand il pourrait remonter sur un vélo. Il devrait pouvoir reprendre la compétition d’ici six mois », estime le Pr Philippot.

De son côté, Ineos a indiqué que Froome parlerait publiquement de son accident « dans les prochains jours ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.