4

Bryson DeChambeau a réussi un aigle au 16e trou pour coiffer de justesse son compatriote Patrick Cantlay et remporter l’Omnium Shriners Hospitals for Children, hier à Las Vegas. DeChambeau a remis une dernière carte de 66 (- 5) pour un total de - 21, un coup devant son plus proche poursuivant. L’Américain a ainsi mis la main sur un quatrième titre à ses 12 derniers tournois sur le circuit de la PGA.

— Associated Press

Athlétisme Marathon de New York

Une première pour Desisa

L’Éthiopien Lelisa Desisa s’est imposé pour la première fois au marathon de New York, hier, dans une finale enlevante. Déjà sur le podium de l’épreuve new-yorkaise en 2014, 2015 et 2017, Desisa a placé une accélération en fin de course pour l’emporter en 2 h 5 min 59 s. Double vainqueur du marathon de Boston, l’Éthiopien de 28 ans a résisté au retour de son compatriote Shura Kitata (2 h 6 min 1 s) dans Central Park. Le tenant du titre kényan Geoffrey Kamworor, invaincu cette saison, s’est classé troisième en 2 h 6 min 26 s. Chez les femmes, la Kényane Mary Keitany a écrasé la concurrence pour décrocher son quatrième titre en cinq ans dans les rues de Manhattan. Gagnante de l’épreuve en 2014, 2015 et 2016 et triple vainqueur du marathon de Boston, Keitany a produit son effort à mi-parcours pour distancer ses adversaires et fini en 2 h 22 min 48 s. Elle a devancé sa compatriote Vivian Cheruiyot (2 h 26 min 2 s). Sacrée en 2017, l’Américaine Shalane Flanagan a pris la troisième place (2 h 26 min 22 s).

— Agence France-Presse

Hockey LNH

Stevens perd son emploi

Les Kings de Los Angeles ont congédié leur entraîneur-chef John Stevens, hier. L’équipe a le pire dossier de la LNH, 4-8-1. « Nous en sommes à un point critique de la saison et les résultats sont largement en dessous des attentes, a déclaré le directeur général des Kings, Rob Blake. La décision a été difficile à prendre, mais nous estimons qu’elle était nécessaire. » Willie Desjardins remplacera Stevens. Il a dirigé les Canucks de Vancouver pendant trois saisons et en février dernier, il a remporté la médaille de bronze avec le Canada aux Jeux olympiques de PyeongChang. Stevens est arrivé en poste le 23 avril 2017 après sept saisons passées comme adjoint avec les Kings.

— Associated Press

Golf

Rose de retour au sommet

Le Britannique Justin Rose a défendu son titre avec succès à l’Omnium Turkish Airlines, hier à Antalya, en Turquie, ce qui lui redonne le sommet du classement mondial. Rose a défait le Chinois Haotong Li au premier trou supplémentaire, hier ; les deux joueurs avaient terminé le tournoi avec un score de - 17. Rose, 38 ans, a été le numéro un mondial pendant deux semaines plus tôt cette année. Rose et Li ont totalisé 267 coups, deux coups devant le Belge Thomas Detry et l’Espagnol Adrian Otaegui.

— Associated Press

Patinage de vitesse  Courte piste

Deux médailles plutôt qu’une

Pour la deuxième fois en deux jours, la recrue Alyson Charles est montée sur la troisième marche du podium sur 500 m à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte de piste de Calgary, hier. En plus de cette médaille individuelle, l’athlète de 20 ans en a ajouté une autre avec ses coéquipières du relais féminin. La Montréalaise a connu un départ canon pour ensuite passer au deuxième rang derrière la Néerlandaise Lara van Ruijven (or) avec trois tours à faire. La Chinoise Fan Kexin (argent) a effectué un dépassement sur la Polonaise Natalia Maliszewska et Charles pour se glisser au deuxième échelon à un tour et demi de l’arrivée, mais Charles a pu conserver sa place sur le podium. Au relais, Charles a fait équipe avec Claudia Gagnon, Camille de Serres-Rainville et Courtney Sarault pour finir au troisième rang de l’épreuve remportée par la Russie, tout juste devant la Corée du Sud.

— Sportcom

Tennis Masters de Paris

Khachanov surprend Djokovic

Karen Khachanov a surpris Novak Djokovic, 7-5 et 6-4, en finale du Masters de Paris, hier.

Classé 18e au monde, il s’est imposé en 100 minutes devant le Serbe, deuxième raquette de l’ATP. Une première grande victoire pour lui en Masters.

Le Russe de 22 ans a pris les devants 3-0 en deuxième manche, filant vers un quatrième titre en carrière, un troisième en 2018.

Les tournois de Marseille et de Moscou figuraient déjà à son palmarès, comme celui de Chengdu, en Chine, il y a deux ans. Khachanov n’a jamais perdu en finale.

Les deux joueurs s’étaient affrontés une seule fois, à Wimbledon cette année. Djokovic avait gagné, 6-4, 6-2 et 6-2, en ronde des 16.

Khachanov a signé trois des quatre bris du match, hier, en plus de dominer 9-5 pour les as. Le coup vainqueur a été un passing en parallèle, aux pieds de son rival.

Djokovic paraissait fatigué, lui qui avait dû lutter pendant trois heures face au Suisse Roger Federer, la veille. Le Serbe tentait de rejoindre l’Espagnol Rafael Nadal, vainqueur de 33 tournois en série Masters.

« Je n’ai pas vraiment récupéré, mais ce n’est pas de ça que je veux parler, a dit Djokovic. Il faut parler d’à quel point Karen a bien joué pendant toute la semaine. Il mérite absolument cette victoire. »

Quadruple champion du tournoi parisien, Djokovic sera tout de même de retour comme numéro un mondial dans le prochain classement.

Il avait gagné 22 matchs de suite, et il reste le favori en vue des Finales de l’ATP, qui seront disputées à Londres à compter du 11 novembre.

« C’est sûr que je suis satisfait, a dit le Serbe, titré en Grand Chelem à Wimbledon et à New York cette année. J’ai remporté une vingtaine de matchs de suite et mes cinq derniers mois ont été fabuleux. Je me sens bien sur le terrain. »

Khachanov a remporté la première manche grâce à un puissant service, après avoir gagné le 11e jeu grâce à un bris.

« Ses frappes de fond de terrain sont lourdes, au coup droit et en revers, a confié Djokovic. Et son service est fort et précis. Il peut vraiment faire du dommage. On n’a pas fini d’entendre parler de lui. »

— Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.