Théâtre Denise-Pelletier

Rabelais ouvrira une saison gourmande

La programmation 2018-2019 du Théâtre Denise-Pelletier comprend un Tremblay (Bonjour, là, bonjour) et deux adaptations de films (Fanny et Alexandre et La société des poètes disparus). La saison s’ouvrira avec une audacieuse adaptation de Rabelais par Gabriel Plante. La salle Fred-Barry aura présenté auparavant la nouvelle pièce de Marie-Christine Lê-Huu dédiée à la mémoire de Pauline Julien et Gérald Godin. Une dizaine de femmes écriront, adapteront et mettront en scène dans les deux salles. Les 14 pièces à l’affiche démontrent une soif pour la parité et la diversité, dont le directeur artistique Claude Poissant se dit « toujours conscient ».

Bonjour, là, bonjour

Du 7 novembre au 5 décembre 2018

« C’est mon premier Tremblay, note le metteur en scène Claude Poissant qui s’était aussi attaqué à son premier Molière avec L’avare en 2016-2017. Mais je dois dire que j’avais adapté C’t’à ton tour, Laura Cadieux quand j’étais étudiant. Beaucoup de metteurs en scène l’ont présentée, mais ça fait 20 ans qu’elle n’a pas été montée. Dès que je suis entré à Denise-Pelletier, je voulais me faire ce plaisir de répertoire. C’est une époque que je suis capable d’analyser politiquement et humainement. Le Québec s’affranchissait de bien des choses. Il était prêt pour la différence, mais… pas tant que ça. »

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel

Du 26 septembre au 20 octobre 2018

« Je voulais quelqu’un qui se plonge dans l’univers de Gargantua et Pantangruel, dit le directeur artistique Claude Poissant. Gabriel Plante est fou braque de Rabelais. Le metteur en scène Philippe Cyr [J’aime Hydro] est, comme lui, fantaisiste, politique et épicurien. C’est un texte de Gabriel, dans le fond, avec une nappe phréatique fournie par Rabelais. L’équipe d’acteurs [Paul Ahmarani, Nathalie Claude, Renaud Lacelle-Bourdon et Cynthia Wu-Maheux] est formidable. »

Fanny et Alexandre

Du 30 janvier au 23 février 2019

« Quant à Fanny et Alexandre, c’est la toute première adaptation du film de Bergman au Québec, indique Claude Poissant. J’ai aimé la vision et j’ai senti l’appétit de Félix-Antoine Boutin et Sophie Cadieux [adaptation et mise en scène] pour réaliser ce projet. Cette histoire est un beau regard d’enfant sur la vie réelle et irréelle. »

La société des poètes disparus

Du 20 mars au 17 avril 2019

« Je courais depuis des années après la version théâtrale de Tom Schulman qui a aussi écrit le scénario du film, dit Claude Poissant. Maryse Warda en a fait une belle traduction pour le metteur en scène Sébastien David qui a offert le rôle du prof à Patrice Dubois. C’est un acteur qui porte en lui ce désir de transmission. C’est une distribution diversifiée, avec notamment Émile Schneider et Anglesh Major. » 

Lascaux

Du 12 février au 2 mars 2019 

« C’est un nouveau texte de Jasmine Dubé, note Claude Poissant, qui s’adresse au grand public, même si elle a beaucoup travaillé en théâtre jeunesse. Elle s’est associée à Pierre Robitaille et sa compagnie Pupulus Mordicus. Ils sont les plus fous qui existent en théâtre de marionnettes. Ça devrait donner quelque chose d’hyper-intéressant. »

La place rouge

Du 9 au 27 octobre 2018

« C’est une première pièce de la super Clara Prévost qui s’est inspirée de Tchekhov. C’est tellement bien écrit. Elle a travaillé sur plusieurs versions et on a accompagné ce projet-là tout le long de son parcours. Elle a confié son texte à la metteure en scène Isabelle Leblanc, et sa grande amie, Rebecca Vachon, y joue un rôle. C’est vraiment un bel objet. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.