Musique

Isabelle avant Noël

Dix ans après ses Chansons pour les mois d’hiver, Isabelle Boulay posera de nouveau sa voix chaude sur la froide saison. Elle fera paraître le 22 novembre En attendant Noël, un album pensé pour le moment le plus féérique des Fêtes, selon elle : l’avent.

Il y a des rêves qui durent longtemps : Isabelle Boulay veut faire un disque de Noël depuis 20 ans. Elle en parle avec le réalisateur Marc Pérusse depuis 10 ans. « Je n’étais pas prête », dit-elle. La volubile chanteuse ne voulait pas faire juste un autre disque de Noël, une suite de classiques tantôt décorés de grelots, tantôt déposés avec solennité comme une poupée dans la crèche à la messe de minuit.

En attendant, elle a donc enregistré Chansons pour les mois d’hiver (2009), qui rend hommage à la saison froide, à la douceur de ses feux de foyer et à la grâce de ses patineurs. Avec l’élégant classicisme qu’on lui connaît et cette mélancolie réconfortante qui vient caresser l’oreille. Un ton et une manière qu’on s’attend à retrouver sur En attendant Noël, aussi réalisé par Marc Pérusse.

Ce qu’elle aime de Noël, ce sont les semaines avant : l’attente qui s’installe en même temps que l’hiver. « On a le cœur qui gonfle quand on voit apparaître les lumières un peu partout », raconte-t-elle.

« Parmi les beaux souvenirs que j’ai avec mon fils, il y a les marches sous la neige à regarder les décorations et les lumières. C’est ce qui nous sort de notre quotidien et nous amène à la féerie. »

— Isabelle Boulay 

La chanteuse a écouté énormément de disques de Noël avant de se « commettre », comme elle le dit. Elle a gardé quelques classiques, comme L’enfant au tambour et Quel est l’enfant, seule chanson du disque associée à l’église. « Les autres chansons religieuses, je n’étais pas crédible », dit-elle. Le sentier de neige, reprise autant par Annie Villeneuve que par Safia Nolin, est aussi au programme.

Duo avec Rufus

Son cadeau à elle, sur En attendant Noël, c’est de chanter I’ll Be Home for Christmas avec Rufus Wainwright. « Je trouve qu’il a une voix poignante, émouvante, très incarnée. C’est l’une des plus belles voix masculines, renchérit Isabelle Boulay. Il est très rare que je puisse chanter avec un homme dans la même tonalité, et avec lui, c’était naturel. »

Elle avait déjà enregistré une version de ce classique associé à Bing Crosby avant de savoir que Rufus acceptait de la faire avec elle.

« On fait tous les deux un métier sur la route, on a tous les deux un enfant qui nous attend ou, avant d’avoir des enfants, des gens qui nous attendaient [pour Noël]. Je trouve que c’était une belle chanson à partager. »

— Isabelle Boulay

Sur Chansons pour les mois d’hiver, elle avait fait Schefferville, le dernier train de Michel Rivard. Sur En attendant Noël, elle remonte vers le nord en reprenant Le Labrador de Claude Dubois. Elle proposera aussi une chanson originale commandée spécialement aux Sœurs Boulay.

« Je voulais quelque chose de beau, de doux, qui soit dans la souvenance… Ces filles-là ont grandi en Gaspésie, comme moi, alors on est assez proches au niveau de l’imaginaire, fait remarquer Isabelle Boulay. Quand j’ai reçu leur chanson, j’ai eu l’impression qu’elles avaient passé du temps dans ma famille dans le temps des Fêtes ! »

Pop

Isabelle Boulay

En attendant Noël

Sortie le 22 novembre

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.