8 astuces pour préparer un excellent café

Saviez-vous que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la préparation d’un bon café ? Voici quelques précieux conseils à suivre pour assurer la réussite de votre boisson préférée.

1. La qualité du café

Cela peut paraître évident, mais la qualité du café est primordiale. Eh oui, les cafés ne sont pas tous de la même qualité ! Vous obtiendrez toujours une meilleure tasse de café si vous utilisez des grains de qualité. Sachez que les meilleurs cafés sont le plus souvent décrits sur l’emballage de façon détaillée avec indication du pays, de la région, du producteur, de l’espèce et de la variété, etc. Achetez votre café chez des torréfacteurs spécialisés locaux est aussi un bon moyen de vous assurer de la qualité de vos grains, car ceux-ci sélectionnent les meilleures récoltes.

2. La fraîcheur du café

La fraîcheur du café utilisé est aussi importante que la qualité du café. Plus le café est consommé rapidement après sa torréfaction, plus il conserve ses arômes et son goût. Avant d’acheter du café, il est donc important de vérifier la date de torréfaction. Il est aussi important de savoir comment bien le conserver après l’achat. L’idéal est de le placer dans un sachet ou une boîte hermétique, puis de le conserver dans un endroit frais. Le café torréfié peut garder ses arômes jusqu’à quatre semaines.

3. Le mode de préparation

Il est important de choisir le café en fonction du type de café que vous désirez et selon la cafetière que vous utilisez. En effet, certains cafés sont spécifiquement adaptés à un type de cafetière, tandis que d’autres peuvent être préparés avec toutes les cafetières (machines à espresso, à filtre, à pression, à piston, etc.). Il existe, par exemple, des mélanges qui sont conçus pour les cafetières filtres, mais qui ne conviennent pas aux machines à espresso. Ne pas tenir compte de ce fait peut amener à une grande déception, et ce, indépendamment de la qualité intrinsèque du café.

4. Le «  moudrage  »

Les arômes du café proviennent des huiles naturelles emprisonnées dans le grain de café. Une fois moulu, un grain de café perd ses arômes en à peine 2 heures ! Si vous aimez les cafés riches en arômes et en nuances, il est donc préférable d’acheter votre café en grains et de le moudre au dernier moment avant de le consommer. Pour le faire, n’hésitez pas à investir dans un moulin à café, manuel ou électrique, ou encore dans une cafetière comprenant un moulin intégré.

5. La mouture des grains

Chaque méthode de préparation nécessite une mouture particulière. En règle générale, moins l’eau reste en contact avec le café, plus la monture doit être fine. On recommande donc une mouture très fine pour les machines à espresso, une mouture fine pour les cafetières à filtres et une mouture grossière pour les cafetières à piston. Une mouture trop fine pour l’appareil utilisé laissera des dépôts dans la tasse, alors qu’une mouture trop grosse donnera un café insipide, car l’eau ne parviendra pas à en tirer toute la saveur.

6. Le dosage du café

L’une des clés pour réussir un bon café réside dans les bonnes proportions d’eau et de café. De façon générale, pour un espresso, le ratio est de 7 à 8 g de café pour 3 cl d’eau. Pour la cafetière filtre, le ratio est d’environ 45 à 65 g de café pour 1 litre d’eau. N’hésitez pas à utiliser une balance afin d’être plus précis. Cela dit, les dosages peuvent aussi varier selon l’intensité que l’on aime avoir en bouche. L’idéal est d’effectuer plusieurs essais pour trouver le dosage qui vous ira le mieux.

7. La qualité de l’eau

Il peut sembler superflu de parler d’eau dans la préparation du café, mais celle-ci représente, et de loin, l’ingrédient le plus utilisé pour sa préparation. En effet, environ 98 % d’une tasse de café est composée d’eau. L’eau n’est donc pas un élément à négliger, car celle-ci joue un rôle essentiel dans le goût final de votre café. Oubliez donc l’eau du robinet qui contient trop de chlore. Utilisez plutôt une eau de source en bouteille ou une eau filtrée en carafe (type Brita) pour ne pas altérer le goût du café.

8. La température de l’eau

Pour que l’arôme et le goût du café se développent d’une manière optimale, l’eau doit avoir une température idéale se situant entre 90 °C et 95 °C pour la plupart des boissons caféinées. Si l’eau n’est pas assez chaude, l’arôme et le goût ne seront pas marqués. Si, à l’inverse, l’eau est bouillante, elle brûlera le café et lui donnera un goût désagréable. Dans le doute, vous pouvez utiliser un thermomètre pour le vérifier. Notez que les modèles haut de gamme de cafetières automatiques vendues dans le commerce sont capables d’atteindre cette température de l’eau idéale.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.