Rentrée littéraire

Les romans d'ici incontournables

Ces écrivains québécois réchaufferont notre hiver avec leur prose en 2019.

L’œil soldat de Larry Tremblay

La Peuplade

mars

De l’auteur de L’orangeraie, ce récit poétique où un jeune homme, après un pacte avec le diable, peut changer de sexe, de couleur et d’époque, jusqu’à ce que la découverte de la guerre le transforme à jamais.

Feu le Soleil

de Suzanne Jacob

Boréal

janvier

Suzanne Jacob est enfin de retour avec un recueil de nouvelles qui interroge la survie de l’espèce humaine dans un monde qu’on dit condamné d’avance par la mort du Soleil.

Blanc

de Deni Ellis Béchard

Alto

janvier

Un roman plus personnel pour l’auteur de Remèdes pour la faim, où il explore ce qui fonde notre identité et nous « force à voir ce qui, en nous, appartient à l’autre ».

Mademoiselle Samedi soir

de Heather O’Neill

Alto

février

Après le succès de Hotel Lonely Hearts, le dernier roman a avoir été traduit de l’écrivaine anglo-montréalaise met en scène un couple de jumeaux, Nouschka et Nicolas Tremblay, « immoraux et irrésistibles », qui seront bousculés lorsque Nouchka acceptera d’être reine de beauté pour le défilé de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal.

L’évasion d’Arthur ou la commune d’Hochelaga

de Simon Leduc

Le Quartanier

mars

Décrit comme un « chaînon manquant entre Hervé Bouchard et William S. Messier, ascendant Diderot », Simon Leduc propose ici l’histoire de la fondation d’une commune révolutionnaire dans Hochelaga, vue par les yeux d’un enfant de 10 ans.

Rang de la Croix

de Katia Gagnon

Boréal

avril

Le troisième roman de notre collègue Katia Gagnon suivra les destins tragiques de quatre femmes à quatre époques différentes, qui ont toutes habité dans la même maison.

A’yarahskwa – L’envers du temps

de Jean Sioui

Mémoire d’encrier

Le nouveau recueil de poésie du « poète aîné de la communauté wendat » s’attarde sur la « nécessité de prise de parole pour revitaliser la culture et l’identité autochtones ».

La petite rose de Halley

de Rober Racine

Boréal

janvier

Dans ce roman, un chercheur en radiologie voit sa vie bouleversée lorsqu’il apprend qu’il a tué un bébé alors qu’il avait 5 ans, ce dont il n’avait aucun souvenir.

Le livre de Judith

de Mylène Gilbert-Dumas

VLB éditeur

mai

Dans ce nouveau roman historique, nous suivons de jeunes espionnes qui risquent leur vie pour la cause des Alliés en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cercles de feu

de Thierry Dimanche

Le Quartanier

avril

La chasse à la morille de feu, ce champignon très convoité, est au cœur de ce roman sur lequel l’auteur a travaillé pendant dix ans.

Pour cœurs appauvris

de Corinne Larochelle

Le cheval d’août

avril

Il sera question de « la rencontre amoureuse à l’ère du web 2.0 » dans ce recueil de fictions et de microrécits de l’auteure du Parfum de Janis.

Épiphanie

de Myriam Beaudoin

Leméac

janvier

De celle qui nous a donné Hadassa, ce récit très personnel sur le désir fou d’avoir un enfant, quand on a un problème de fertilité.

Requiem en punk mineur

de Sylvain David

Quai No 5

février

Une analyste de la SQ se voit confier une enquête dans le milieu du punk infiltré par un collectif violent, ce qui lui fera découvrir une faune et une musique dont elle est plutôt éloignée.

L’homme de l’ombre 2 – L’invasion de 1775

de Laurent Turcot

Hurtubise

mars

Laurent Turcot publie la suite de son roman historique paru cet automne, où l’on retrouve Pierre Dubois poursuivi par Jean, qui veut se venger.

À vos ordres, colonel Parkinson !

de François Gravel

Québec Amérique

mars

Dans ce récit personnel, qui se veut « un petit éloge de l’autodérision face à l’adversité », le prolifique François Gravel raconte sa vie depuis qu’on lui a diagnostiqué de la maladie de Parkinson.

La ville escale

de Mathieu Bergeron

Le Quartanier

mars

On est très curieux de découvrir la nouvelle collection « Parallèle » que lancera Le Quartanier en 2019, consacrée à la littérature de genre. Mathieu Bergeron l’inaugure avec ce roman de science-fiction qui, paraît-il, est dans la veine de Ballard, Dick, Adams et Kafka.

Être du monde

de Maryse Rouy

Druide

janvier

Maryse Rouy raconte la terrible souffrance vécue par sa mère atteinte de la maladie de Lou Gehrig, et comment elle a affecté ses deux filles proches aidantes.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.