The Big Lebowski a 20 ans

Trois grands fans nous expliquent

Nous avons demandé à trois grands fans du film The Big Lebowski de nous expliquer leur passion.

SIMON LACROIX

Cocréateur de l’événement Total Crap

« Je ne compte plus les fois que j’ai vu ce film. Chaque fois que je parle à quelqu’un qui ne l’a pas vu, j’arrête tout et je lui dis : “On va l’écouter LÀ.” C’est à ce point-là, ce film, pour moi. La première fois que je l’ai vu au cinéma avec une amie, on riait tellement fort qu’on a dérangé tout le monde. The Big Lebowski est un hommage aux films noirs des années 40, avec beaucoup d’éléments de western, une trame sonore excellente – comme dans la plupart des films des Coen, mais particulièrement celui-là. Ils montrent leur amour du cinéma. Il y a tellement de bonnes répliques, plus que dans Slap Shot. “Yeah, well, that’s just, like, your opinion, man”, tu ne peux rien répondre après ça ! Je pense que ce qui fait le charme de ce film, c’est qu’il faut être très attentif pour comprendre tous les éléments de l’intrigue, mais qu’au bout du compte, ce n’est pas si important que ça ; le film est globalement plus cool que l’intrigue. Enfin, plus on regarde The Big Lebowski, plus on l’aime, et plus on en découvre. Beaucoup d’éléments et de répliques peuvent devenir des mèmes sur le Net, c’est ce qui fait qu’il est très influent dans la culture pop. Il y a tout dans ce film-là ! »

JARRETT MANN

Créateur du Festival SPASM et directeur artistique de Kino

« C’est tout un phénomène, ce film. Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’a pas connu un si grand succès au début. Même moi, je ne l’avais pas aimé tant que ça la première fois. C’est un film qui mérite d’être revu et après, on est fan à vie. Le culte est d’ailleurs né quand les clubs vidéo étaient en pleine puissance, on l’a redécouvert en vidéo plus qu’au cinéma. Des films comme ça qui ont une deuxième vie, c’est une magie à retardement. Les dialogues sont tellement juteux, c’est tellement bien écrit, ce n’est pas standard comme structure de scénario, on joue sur nos attentes et sur les codes du cinéma, on ne sait jamais où on s’en va. Mais je pense que tout est vraiment dans les personnages. Le Dude, évidemment, qui est comme un poisson hors de l’eau, un vieux hippie qui n’a jamais changé malgré les décennies ; le trio qu’il forme avec Walter et Donny… C’est vraiment un film de personnages, avec des dialogues qu’on peut écouter à l’infini. Je rêve de créer un événement spécial consacré à ce film, avec une allée de quilles géante ! »

MATHIEU BEAUSÉJOUR

DJ à L’Escogriffe

« J’ai dû voir ce film au moins 100 fois depuis 20 ans. C’est juste un chef-d’œuvre, et d’une fois à l’autre, c’est toujours une expérience enrichissante ; voilà pourquoi c’est un grand film culte. On n’aurait pu avoir meilleur acteur que Jeff Bridges pour incarner le Dude. On a tous un ami comme ça, qui fume du weed, qui joue au bowling… Dans ce film, il est confronté à une histoire de kidnapping qui le sort de sa zone de confort. La trame sonore est extraordinaire, le jeu des acteurs aussi, même quand ils sont sous-utilisés comme Buscemi ou Turturro. J’adore John Goodman, c’est le meilleur rôle secondaire qu’on peut avoir. Ma scène préférée, c’est quand le Dude est au lit avec Maude en train de fumer un joint et qu’il raconte qu’il a été roadie pour Metallica. Pour moi, c’est la meilleure comédie de tous les temps. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.