MON CLIN D’œIL STÉPHANE LAPORTE

Est-ce que le Dr Barrette a une prime pour la discrétion ?

Hommage RICHARD PEYZARET 1946-2018

Salut F’murrr !

Je ne voudrais pas qu’on passe sous silence la mort toute récente du grand bédéiste français F’murrr, de son vrai nom Richard Peyzaret. 

F’murrr était entre autres l’auteur de la magnifique série Le Génie des alpages, avec ses moutons philosophes, paillards et avant tout rigolos. 

F’murrr comptait de nombreux admirateurs au Québec. J’avais fait sa connaissance lorsqu’il était venu chez nous il y a bien 40 ans, à l’occasion d’un Festival de la bande dessinée dont j’étais l’un des organisateurs. Depuis, j’avais l’énorme privilège de l’avoir comme ami. Triste ironie du sort : il m’a fait sa dernière dédicace à Paris sur un coin de table de bistro, à peine deux ou trois heures avant sa mort.

F’murrr était un grand scénariste et surtout un grand dessinateur ; parlez-en à la génération des dessinateurs du magazine Croc qu’il a influencés. 

Pour les chanceux qui auraient à découvrir son œuvre, je vous recommande son Jehanne au pied du mur, sa version corrigée de l’histoire de Jeanne d’Arc ; Le char de l’État dérape sur le sentier de la guerre, sa vision prophétique – et hautement comique – de ce qui attend quiconque tente d’envahir l’Afghanistan. Et, bien sûr, Le Génie des alpages. Il existe un album qui recueille le meilleur de la chose. Et moutons obligent, ça s’appelle Le Bêêêêstes Of.

Salut F’murrr, et bien le bonjour à tous ces moutons qui font semblant d’être des nuages dans le ciel.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.