Personnalités de la semaine

Lyne Morissette et Jimmy Vigneux

Ils ont lancé ensemble l’an dernier la Mission 10 tonnes, devenue depuis la Mission 100 tonnes. Leur objectif, derrière ce projet, est de nettoyer les cours d’eau et de peser les déchets ramassés. Leur idéal, aussi ambitieux soit-il, est la sauvegarde de la planète. Lyne Morissette et Jimmy Vigneux sont nos personnalités de la semaine.

Lyne Morissette et Jimmy Vigneux sont des amis un peu improbables qui ont fait connaissance sur un bateau, quelque part entre Montréal et Baie-Comeau, lors de l’expédition du Canada C3, l’un des événements lancés pour souligner le 150e anniversaire du Canada, en 2017.

Il dirige la Société de développement commercial Hochelaga-Maisonneuve. Elle est biologiste à Rimouski, et, dit-elle, « j’étais là, sur le bateau, pour gérer les projets de sciences ».

Il a 36 ans, elle en a 43.

Elle est scientifique, cartésienne. Elle a étudié en sciences, enseigne les sciences à l’Université du Québec à Rimouski, où elle est née et a grandi, toujours sur le bord de l’eau.

Il a grandi à Sherbrooke, a étudié en communications et aime partir à l’aventure pour sauver le monde, que ce soit en Afrique ou à Haïti.

Mais ils ont découvert sur ce bateau qu’ils avaient un objectif commun : trouver une solution concrète pour aider la planète. 

C’est ainsi que l’an dernier, ils ont lancé ensemble la Mission 10 tonnes, devenue depuis la Mission 100 tonnes.

Leur but : nettoyer les cours d’eau.

Encourager les gens, vous, moi, tout le monde, à faire le ménage. Vieilles bouteilles, pneus, sacs, emballages, pailles, tout ce qui traîne.

« C’est Jimmy qui m’a appelée et m’a dit : “J’ai le goût de ramasser 10 tonnes de déchets” », raconte Lyne. Celle qui dirige en outre la boîte de consultants M Expertise Marine à Rimouski, et qui était revenue elle aussi de C3 avec l’envie de changer le monde, a tout de suite dit oui.

Le concept est simple : on nettoie, tout seul, en groupe, avec des amis, de façon informelle ou dans le cadre d’une activité un peu plus structurée annoncée sur les réseaux sociaux. À la fin de la journée, on pèse les déchets ramassés et on prend une photo. Et on leur envoie. Tout est expliqué sur le site. C’est ainsi que tout est compilé.

« On voulait inciter l’action citoyenne. Et ce qu’on voit, c’est que tout le monde est fier de faire quelque chose », affirme Jimmy Vigneux.

Les deux organisateurs mettent même leurs enfants – Jimmy a trois bambins et Lyne deux ados – à contribution. « Ma fille est ma meilleure vendeuse », dit Lyne.

Le projet 100 tonnes a rassemblé jusqu’à présent des gens de tous les horizons, disent-ils. Et ce n’est qu’un début.

partout dans la province

Tout l’été, la mission sillonnera le Québec à la recherche de ramasseurs. De la Gaspésie jusqu’en Estrie, 13 grandes activités de nettoyage sont prévues. En plus de toutes celles qui seront organisées par les citoyens. 

A priori, rien ne destinait Lyne Morissette à faire des études en biologie marine. Personne dans sa famille n’était scientifique, hormis un oncle qu’elle suivait constamment dans ses recherches sur le bord de l’eau. Mais ses souvenirs d’enfance ont le parfum de varech de l’estuaire du Saint-Laurent, avec ses cétacés, sa vie marine si riche, si méconnue. Lyne Morissette se rappelle encore la visite de Jacques Cousteau, à bord de La Calypso, à Rimouski. Le célèbre explorateur et océanographe français diffusait alors ses aventures à la télévision. Personne ne personnifiait mieux la recherche en biologie marine. 

Jimmy Vigneux, lui, a grandi loin de la mer, dans les Cantons de l’Est. Mais, enfant, il aimait tant les animaux que les murs de sa chambre étaient couverts de photos. Sa mère était secrétaire, son père garagiste. Personne dans sa famille n’était porté à la rébellion sociale, à part Jimmy, qui tôt dans sa vie a décidé qu’il voulait que ça change et a un jour choisi la voie du développement communautaire pour transformer la société. 

Aujourd’hui, c’est la sauvegarde de la planète qui l’anime. Il organise des activités, trouve des idées pour recruter le plus de ramasseurs de déchets possibles. Lyne veille sur le côté scientifique et utile de toute l’opération.

Jusqu’à présent, ils ont réussi à encourager des Québécois de partout à les aider, même des voyageurs partis jusqu’au Mali ou aux Philippines. 

« Et il ne s’agit pas juste de nettoyer. Le but, c’est aussi de sensibiliser », dit-il. 

« Ce qu’on veut, ajoute Lyne, c’est avoir le plus d’impact et être le plus efficace possible. »

À quand la mission 1000 tonnes ?

Lyne Morissette ET Jimmy Vigneux en quelques choix

Un livre

Jimmy : Les fourmis de Bernard Werber

Lyne : Le voyage du Beagle, récit de Charles Darwin tiré de son journal de voyage autour du monde

Un film

Lyne : Demain, documentaire de Mélanie Laurent et Cyril Dion sur l’avenir de la planète

Jimmy : Avatar de James Cameron. « J’adore l’approche. Ça m’a beaucoup touché. »

Une personnalité historique

Lyne : Jeanne d’Arc. « Pour sa détermination et le fait que c’était une femme qui sortait des cadres. Ça en prenait du courage. »

Jimmy : Gandhi, mère Teresa, celui qui s’est tenu debout sur la place Tian’anmen devant les chars d’assaut du gouvernement, en 1989, durant les manifestations étudiantes. 

Un personnage contemporain

Lyne : Jacques Yves Cousteau

Jimmy : John Lennon. « C’est incroyable, comme il a réussi à nous mobiliser, à nous donner de l’espoir, à créer une vague d’amour. »

Une phrase

Lyne : « On protège ce qu’on aime et on aime ce qu’on connaît », de Jacques-Yves Cousteau.

Jimmy : « On change le monde avec nos actions, pas nos opinions », de Paulo Coelho.

Une cause

Lyne et Jimmy : L’avenir de la planète et de l’humanité. S’ils allaient manifester, ils auraient chacun une pancarte, l’une qui dirait « Tous ensemble » et l’autre, « Pour nos enfants ».

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.