ACTUALITÉS Le salon international de l’auto de Genève

Les nouvelles de la semaine 

Découvrez les nouvelles qui ont marqué le Salon international de l'automobile de Genève 2018, qui se tient jusqu’au 18 mars.

Une version de course de la Supra en première mondiale

Ce n’est pas la version tant attendue homologuée pour la voie publique, mais plutôt un prototype de la Supra destiné aux circuits de course qui a été présenté la semaine dernière au stand genevois du géant Toyota. Qu’à cela ne tienne, il s’agit de la première rencontre tangible avec cette légende nippone et de la confirmation de son retour, 40 ans après l’apparition de cette appellation sur une Toyota Celica. Hormis quelques détails sur le bolide de course, le constructeur reste muet sur les caractéristiques techniques de la livrée de production. Le mensuel Car and Driver s’est entretenu avec Tetsuya Tada, ingénieur en chef du programme, et a appris qu’elle sera animée, comme prévu, par un six-cylindres en ligne turbo. La voiture aura également une répartition des masses parfaite entre l’avant et l’arrière (50:50) et sera biplace.

Porsche présente un multisegment électrique

Après Jaguar avec la présentation publique de son multisegment I-PACE à Genève, c’est Porsche qui semble vouloir viser indirectement le Model X de Tesla. Voici donc le Porsche Mission E Cross Turismo, un nom ridiculement long qui est apposé sur une version surélevée de la voiture concept Mission E présentée au salon de Francfort en 2015. Sous sa carrosserie longue de près de cinq mètres se cachent deux moteurs électriques placés à l’avant et à l’arrière. Il développe 600 ch en tout, assez pour un 0-100 km/h en 3,5 s, très près des sportives hyper rapides. L’autonomie estimée du modèle frise les 400 km et le système de recharge est compatible avec les bornes de recharge (très) rapide de 800 volts annoncées en 2016.

Une voiture électrique de près de 2000 ch

On aurait évidemment pu s’attarder au dévoilement au salon de Genève de la Bugatti Chiron Sport, version affûtée de la reine des supervoitures, mais c’est plutôt un petit constructeur croate qui a volé la vedette. Rimac, peu connu à l’extérieur du Vieux Continent, était présent sur place avec le prototype de sa C_Two, une voiture dont la production s’amorcera en 2020 et qui est destinée à une diffusion mondiale. Entièrement électrique, elle est mue par quatre moteurs électriques qui produisent au total… 1914 ch et 1696 lb-pi ! Le 0-100 km/h est abattu en un claquement de doigts (1,85 s) et la vitesse de pointe dépasse l’entendement, à 412 km/h. Toute cette énergie est encadrée par trois boîtes de vitesses, un châssis en fibre de carbone et des appendices aérodynamiques continuellement ajustables.

Lexus lève le voile sur l’UX, son nouveau multisegment sous-compact

Lexus entre définitivement – et tardivement – dans le bal des multisegments sous-compacts avec l’UX dévoilé dans le cadre du salon de Genève. Destiné à démocratiser la marque et à grappiller quelques clients chez la concurrence, ce nouveau modèle est, dans les faits, le cousin du Toyota CH-R avec lequel il partage sa plateforme. Légèrement plus long et moins grand qu’un BMW X1, il sera commercialisé avec un nouveau quatre-cylindres de 2 L dont l’efficience énergétique s’annonce inégalée, selon Lexus. Il est couplé à une boîte CVT de dernière génération qui fait usage d’engrenages traditionnels pour permettre un comportement plus coulé. La version hybride de l’UX emploie aussi ce moteur 2 L et pourra également être pourvue de la transmission intégrale. Un moteur électrique supplémentaire sera alors ajouté sur le train arrière.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.