COMMERCE DE DÉTAIL

Saks Fifth Avenue s’amène à Montréal

Saks Fifth Avenue ouvrira son quatrième magasin canadien à l’intérieur du magasin La Baie d’Hudson du centre-ville de Montréal à l’automne 2018, a annoncé hier le détaillant torontois.

L’entreprise en profitera pour rénover de fond en comble le bâtiment patrimonial, dont la partie la plus ancienne a été construite à la fin du XIXe siècle. La Baie demeurera dans l’ancien magasin Morgan, dont l’entrée est située rue Sainte-Catherine, tandis que Saks occupera quatre étages dans l’annexe plus récente donnant sur le boulevard De Maisonneuve. La valeur de l’investissement n’a pas été divulguée.

Le Saks Fifth Avenue montréalais aura une superficie d’environ 200 000 pieds carrés, dont 80 000 pieds carrés pour une aire de restauration qui, promet-on, fera une grande place aux produits québécois. Le Saks installé dans le magasin La Baie d’Hudson de l’Eaton Centre de Toronto, inauguré en février, s’étend sur environ 150 000 pieds carrés.

Le marché du luxe est-il assez important à Montréal pour justifier la présence d’un Saks Fifth Avenue alors que Holt Renfrew et Ogilvy sont déjà bien implantés ?

« Tout à fait. On nous pose cette question chaque fois que nous arrivons dans une nouvelle ville. »

— Marc Metrick, président de Saks Fifth Avenue, au cours d’un entretien téléphonique avec La Presse

MOINS D’ESPACE, AUTANT DE CHOIX

Rappelons que La Baie d’Hudson a acquis la chaîne new-yorkaise pour 2,9 milliards US en 2013. M. Metrick soutient qu’il ne faut pas voir l’arrivée de Saks au Canada comme une façon de reléguer La Baie à l’arrière-plan. « Il n’est pas question de diminuer l’importance de La Baie », insiste-t-il.

De plus, la gamme d’articles offerts par La Baie au centre-ville ne devrait pas être réduite malgré l’espace qui sera cédé à Saks. « Nous comptons conserver toutes les catégories de produits, y compris nos sections maison, cuisine et salle de bain », précise Liz Rodbell, présidente des divisions La Baie d’Hudson et Lord & Taylor.

La Baie d’Hudson restera copropriétaire du vaste édifice de Montréal avec la firme immobilière torontoise RioCan. Dans la Ville Reine, l’entreprise a vendu son magasin du centre-ville et la tour qui abrite son siège social à la firme immobilière Cadillac Fairview, filiale du Régime de retraite des enseignants de l’Ontario, pour 650 millions en 2014.

En plus de celui du centre-ville de Toronto, Saks compte un autre magasin dans la métropole ontarienne et doit en ouvrir un à Calgary, en Alberta, en janvier 2018.

L’entreprise prévoit toujours installer des magasins d’entrepôt Saks Off 5th à Québec et au Complexe Les Ailes du centre-ville de Montréal, lequel sera intégré au Centre Eaton voisin. Il est aussi question de convertir le magasin La Baie d’Hudson Entrepôt de Mirabel en Saks Off 5th.

SAKS FIFTH AVENUE EN BREF

Saks Fifth Avenue a été fondée au début du XXe siècle par Horace Saks et Bernard Gimbel sur la désormais célèbre 5e Avenue de New York. À partir de 1926, Adam Gimbel, cousin de Bernard Gimbel, a fait de l’entreprise un empire en établissant des magasins dans plusieurs États américains. Acquis par La Baie d’Hudson en 2013, Saks compte aujourd’hui 38 magasins traditionnels aux États-Unis et deux à Toronto ainsi qu’une centaine de Saks Off 5th, division lancée en 1995.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.