Littérature  Ce que La Presse en pense

Une traque périlleuse

Deux policiers français enquêtent sur le meurtre sordide, dans une forêt alsacienne, de l’héritier d’une grande famille industrielle allemande. Comment a-t-on pu éventrer, castrer et décapiter le jeune et beau Jürgen von Geyersberg alors que sa famille participait à une prestigieuse chasse à courre ?

Telle est la trame du nouveau thriller du romancier français Jean-Christophe Grangé, qui aborde la passion ancestrale pour la chasse d’une riche famille allemande au passé mystérieux. 

Le meurtre du jeune héritier, alors que tout le gratin de l’aristocratie de la Forêt-Noire est réuni pour la grande chasse à courre de l’année, vient perturber la tranquillité de cet univers bourgeois et apparemment sans tache. Un meurtre soigneusement mis en scène par quelqu’un qui, visiblement, connaît bien la chasse à l’approche – surnommée la pirsch – qui consiste à traquer seul une proie, à s’en approcher sans bruit au plus près et, finalement, à décider si on la tue ou non.

Le meurtre vient-il de groupes rivaux de la famille von Geyersberg ? D’actionnaires mécontents de ses décisions ? De membres de la famille jaloux des prérogatives de l’héritier ? Travaillant (tant bien que mal) avec leurs collègues allemands, les policiers français, le commandant Pierre Niémans et sa partenaire Ivana Bogdanovic, vont découvrir qu’une enquête peut vous conduire aux pires expériences…

En haleine

Voici un roman qui tient pas mal la route. Jean-Christophe Grangé parvient à nous tenir en haleine du début à la fin avec une histoire qui ne révolutionne pas le genre, mais qui se lit bien et qui permet d’en apprendre sur deux des plus vieilles activités humaines, la chasse et le meurtre… 

On regrettera toutefois quelques expressions de la sempiternelle anglomanie hexagonale (par exemple, « il avait repris le flambeau durant les eighties ») et quelques remarques acidulées sur le caractère des Allemands. Mais La dernière chasse est un bon cru de Jean-Christophe Grangé et risque fort bien d’être adapté au cinéma ou à la télévision, comme l’ont été précédemment ses romans Le vol des cigognes et Les rivières pourpres.

La dernière chasse

Jean-Christophe Grangé

Albin Michel

400 pages

*** 1/2

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.