Le Conseil des arts de Montréal lance des projets avec huit institutions culturelles

Le Conseil des arts de Montréal (CAM) dévoilera mercredi matin les détails d’une entente signée avec huit institutions culturelles afin de favoriser la diversité artistique, la relève, le rayonnement et l’innovation, a appris La Presse. La Cinémathèque annoncera un projet qui facilitera l’accès à son contenu culturel, l’Opéra de Montréal cherchera à augmenter son accessibilité aux groupes marginalisés et le Musée McCord Stewart s’est donné l’objectif de renforcer ses liens avec des créateurs autochtones. Les Grands Ballets canadiens, le Musée des beaux-arts de Montréal, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain et le Théâtre du Nouveau Monde ont aussi signé une entente avec le CAM. Afin de réaliser ces projets, les huit institutions se partageront une petite enveloppe de 200 000 $, ce qui veut dire qu’elles devront aussi débourser des sommes « de leur poche » pour y parvenir.

— Jean Siag, La Presse

Festival Montréal en lumière

Peu de musique, mais des centaines d’activités extérieures

L’Équipe Spectra a annoncé mardi la programmation extérieure du festival Montréal en lumière, mais aussi celle de la Nuit gourmande et de la Nuit blanche. Tour d’horizon des festivités hivernales qui auront lieu du 20 février au 1er mars.

Le site extérieur du festival

Changement important à la programmation du site extérieur du festival Montréal en lumière : il n’y aura plus de prestations musicales. Les organisateurs du festival étaient trop à la merci du temps, a expliqué récemment à La Presse Laurent Saulnier, vice-président programmation et production chez Spectra. À défaut d’avoir des spectacles musicaux, il y aura des DJ et des performances sportives. Le spectacle de plongeon acrobatique Voltigo, qui met notamment en vedette la plongeuse canadienne Lysanne Richard, sera présenté plusieurs fois par jour. Avant ou après, le public pourra voir Dynamo, un spectacle de cirque et de trampoline. Nouveauté près de la glissade urbaine : un comptoir qui offrira des grilled-cheese et des macaronis aux fromages du Québec.

Un Village gourmand sera érigé dehors en face de l’édifice de L’Astral, où se trouve, au deuxième étage, le Quartier gourmand. Le public pourra aussi encore admirer des œuvres lumineuses et faire un tour de grande roue.

La Nuit blanche

Parce que 2020 est une année bissextile, la Nuit blanche s’amorcera le 29 février pour se terminer le 1er mars. Au programme : 200 activités dans 9 quartiers. Les grands musées de Montréal seront ouverts, ainsi que le Centre canadien d’architecture, le Centre Phi et Ausgang, pour ne nommer que ces établissements. À la place des Festivals, il y aura des prestations des DJ Tokimonsta et Whipped Cream à partir de 23 h. À L’Astral, à minuit, se produira la Montréalaise DJ Kelly, des RapMommies, suivie d’Eddy King, qui troquera l’humour pour les platines. Cet évènement sera gratuit, mais il faudra payer plus tôt pour assister à L’Astral au spectacle de l’artiste 070 Shake – protégée de Kanye West – qui vient de sortir un excellent premier album. Ce n’est que la pointe de l’iceberg de toute la programmation.

La Nuit gourmande

La Nuit gourmande revient pour la deuxième année, le samedi 22 février. Le concept ? Une centaine d’adresses – des restaurants, mais aussi des boulangeries et des épiceries de quartier – ouvrent leurs portes plus tard. Passer une soirée à la Fromagerie Hamel du marché Jean-Talon ? Il y a quelque 70 possibilités, dont un atelier de kimchi végane chez Foodchain, au centre-ville, et de la « cuisine zéro déchet » au Café le 5e, à Verdun. Direction quartier Saint-Henri pour un barbecue d’hiver au nouveau restaurant afro-québécois Maquis Yasolo. Ou encore sur le Plateau pour du flamenco chez Ibéricos.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.