Coupe du monde de soccer

Les Lions rugissent et accèdent au carré d’as

Samara, — Russie — L’Angleterre a accompli quelque chose que la génération de David Beckham n’avait jamais pu faire : atteindre le carré d’as à la Coupe du monde de soccer.

Harry Maguire et Dele Alli ont touché la cible et l’Angleterre a défait la Suède 2-0, hier, mettant la table pour un duel en demi-finales contre la Croatie, victorieuse contre la Russie lors d’un match qui avait lieu en fin de journée, hier à Sotchi.

« Nous étions concentrés, a déclaré le capitaine de l’Angleterre Harry Kane. Nous avions la maîtrise de la rencontre. »

L’Angleterre a déjà dépassé les attentes dans ce tournoi. Jamais la formation anglaise ponctuée de joueurs étoiles tels Beckham, Steven Gerrard et un jeune Wayne Rooney n’était parvenue à atteindre ce stade-ci d’un Mondial.

Les « Trois Lions » tenteront maintenant d’accéder à la finale de la Coupe du monde pour la première fois depuis leur conquête de 1966. De plus, c’est la première fois depuis 1990 que l’Angleterre atteint le carré d’as d’une Coupe du monde.

En 2014, les Anglais n’étaient même pas sortis de la phase de groupes.

Les Anglais ont inscrit leur 11e but du tournoi lorsque Maguire a remporté son combat aérien pour habilement rediriger de la tête le corner d’Ashley Young au fond de la cage du gardien Robin Olsen, à la 30e minute.

« Jusqu’à ce corner, j’avais l’impression que nous avions les choses bien en main, a dit l’entraîneur-chef de la Suède Janne Andersson. J’avais l’impression que nous étions en pleine possession de nos moyens. »

Alli a cependant doublé l’avance des siens à la 59e minute en redirigeant lui aussi de la tête une passe transversale précise au deuxième poteau de Jesse Lingard.

« Nous savions que nos mises en scène allaient faire pencher la balance, a confié Maguire. Et aussi ce ballon que Jesse a expédié vers Dele, c’était fantastique. Nous nous y sommes exercés à l’entraînement. »

La Suède a bien tenté de revenir dans le match au cours des 30 dernières minutes de jeu, forçant le gardien anglais Jordan Pickford à faire deux arrêts clés, mais l’équipe de l’entraîneur-chef Gareth Southgate est tout de même parvenue à signer son premier jeu blanc du tournoi.

Les Suédois ont participé aux quarts de finale de la Coupe du monde pour la première fois depuis 1994.

Coupe du monde de soccer

Le rêve de la Russie prend fin

Sotchi, — Russie — Le parcours de rêve de la Russie à la Coupe du monde de soccer a pris fin abruptement hier.

Bien que le pays hôte ait créé la surprise en se taillant une place en quarts de finale, ce sont les Croates qui avanceront au prochain tour en vertu d’un gain acquis lors de la séance des tirs au but (4-3).

Les Croates feront face à l’Angleterre – qui avait eu raison de la Suède 2-0 plus tôt dans la journée – lors du match de demi-finale qui sera présenté mercredi.

« J’ai tout laissé sur le terrain, et malheureusement, nous avons été malchanceux, a tenu à dire le milieu de terrain russe Roman Zobnine. Nous avons donné tout ce que nous pouvions. »

La Russie était classée au 70e rang mondial, le plus bas de toutes les équipes au tournoi, et elle tentait d’accéder à la demi-finale de la Coupe du monde pour la première fois depuis 1966, alors qu’elle faisait partie de l’Union soviétique.

Même le président russe Vladimir Poutine s’est laissé transporter par le surprenant parcours de l’équipe, du moins, si l’on en croit le sélectionneur de la Russie, Stanislav Tchertchessov.

« M. Poutine m’a appelé durant la journée et il vient juste de m’appeler, a déclaré Tchertchessov. Il nous a félicités pour notre bon match. Il a dit que ce que nous avions montré sur le terrain était très bon. »

La Croatie obtient son billet pour les demi-finales pour la deuxième fois, la première remontant à 1998.

Rebondissements

Les partisans réunis à Sotchi pour le dernier match des quarts de finale en ont eu pour leur argent.

Le match était toujours égal 1-1 après la fin du temps réglementaire et les deux équipes ont été en mesure d’inscrire un but en prolongation pour forcer la tenue d’une séance de tirs au but.

Mário Fernandes a redonné vie à la foule en envoyant une tête derrière la ligne des buts à la 115e minute, remettant les compteurs à zéro, après que Domagoj Vida eut donné les devants 2-1 à la Croatie, à la 101e minute de jeu.

En tirs de barrage, Ivan Rakitić a enfilé le but gagnant, alors que le gardien russe Igor Akinfeev plongeait du côté opposé.

« Nous aurions dû terminer le travail avant les tirs de barrage, mais peut-être que c’était écrit dans le ciel que ça devait être un peu plus dramatique », a déclaré le capitaine croate Luka Modrić.

Le gardien croate Danijel Subašić a quant à lui frustré Fedor Smolov. Il a également bénéficié du tir raté de Mário Fernandes, qui a envoyé le ballon à la gauche du filet lors de la troisième ronde de tirs au but.

La Croatie est la première équipe à remporter deux matchs d’affilée en séance de tirs au but depuis l’Argentine en 1990, et c’était la première fois que l’équipe hôte s’inclinait en tirs au but depuis l’Italie, en 1990.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.