Noël culturel Films

Des cadeaux pour cinéphiles

Oui, Netflix et les autres ont grugé le monopole des films sur support physique. Mais un film sur Amazon Prime, ça ne se déballe pas ! Pour ceux qui aiment encore glisser le DVD dans son lecteur, ou qui souhaitent tout de même donner des œuvres en format numérique, La Presse vous offre une compilation des dernières sorties de films et de séries télé.

Pour enfants et ados

Hôtel Transylvanie 3 :  les vacances d’été film d’animation de Genndy Tartakovsky 1 h 37

Dracula travaille trop, dans son hôtel Transylvanie, et sa fille Mavis, qui souhaite qu’il se repose un peu, lui offre de partir en vacances en famille. Ils s’embarquent alors dans une croisière, accompagnés du mari humain de Mavis, Johnny, de leur fils Dennis et de leur chien Grelot, ainsi que de certains autres monstres dont on a fait la connaissance dans les deux premiers films. Le voyage, bien évidemment, ne se déroulera pas comme prévu et tournera vite au cauchemar…

Les Incroyables 2 film d’animation de Brad Bird 1 h 58

La famille de superhéros fait son retour. La mère, Hélène (alias Élastofille), laisse à son mari, Bob, la garde de leurs trois enfants, alors qu’elle se retrouve sous les projecteurs d’une campagne pour prouver l’utilité et la nécessité des superhéros (puisque le gouvernement les a fait interdire). M. Incroyable rêve d’enfiler de nouveau son costume, mais doit plutôt s’occuper des devoirs, des crises d’ado et des pouvoirs difficiles à gérer du nouveau-né, Jack-Jack.

La chute de Sparte de Tristan Dubois 1 h 33

Film québécois basé sur le roman de Biz (Sébastien Fréchette) et réalisé par Tristan Dubois, La chute de Sparte suit le jeune Steeve, archétype de l’adolescent renfermé, qui passe sa vie le nez dans les livres. Alors qu’il est en 5e secondaire, il tombe amoureux et doit prendre les commandes de sa vie, pour ne pas laisser les autres, dont le violent ex-copain de celle qui fait battre son cœur, manipuler son destin.

Les insoumis (V. O. : The Darkest Minds) de Jennifer Yuh Nelson 1 h 43

Dans un avenir dystopique où les adolescents ont presque tous été emportés par un virus, les survivants se retrouvent dotés de pouvoirs psychiques qu’ils peinent à contrôler et sont classés dans des camps, par ordre de couleurs, selon le niveau de danger qu’ils représentent. Une ado parmi les plus puissants s’enfuit et rejoint un groupe de rebelles à la recherche d’un endroit où se réfugier.

Pour adultes

McQueen documentaire d’Ian Bonhôte et de Peter Ettedgui 1 h 51

McQueen revient sur la vie du controversé « hooligan de la mode » Alexander McQueen. Réalisé par Ian Bonhôte et Peter Ettedgui, le documentaire partage, à travers des témoignages d’amis et de sa famille, les dessous de l’univers du Britannique surdoué qui a créé sa propre petite révolution. Lui-même apparaît souvent à l’écran, dans des vidéos inédites, si bien que l’on peut vraiment l’observer dans son univers, comprendre sa personnalité et les dessous de sa créativité.

Opération infiltration (V. O. : BlakKklansman) de Spike Lee 2 h 15

Cette comédie dramatique policière réalisée par Spike Lee, génie dans son genre, raconte l’histoire vraie de l’infiltration d’un policier noir, Ron Stallworth, dans les rangs de l’organisation raciste Ku Klux Klan. Le film se base sur le récit raconté dans l’ouvrage autobiographique Black Klansman. L’histoire semble irréelle, pourtant, elle a bel et bien eu lieu, et le cinéaste en fait un film aux accents humoristiques malgré toute la gravité du propos.

Eighth Grade de Bo Bornham 1 h 34

Un film portant sur les difficultés de l’adolescence. Un autre. Mais, réalisé avec brio, Eighth Grade ne semble pas redondant avec ce qu’on a pu voir auparavant. Une jeune fille de 13 ans, Kayla, atteint l’âge difficile où les questions existentielles commencent à s’imposer, où les premières amours blessent et où la popularité paraît à certains comme étant le Graal absolu. L’humoriste et artiste multidisciplinaire Bo Burnham est derrière ce long métrage, le premier de sa carrière, qu’il réussit avec justesse.

Mamma mia ! C’est reparti (V. O. Mamma mia ! Here We Go Again) d’Ol Parker 1 h 54

Les films musicaux ne sont pas pour tout le monde. Mais pour les amateurs de longs métrages en chansons, la suite du premier Mamma Mia devrait les ravir. Toujours rythmé sur les succès du groupe suédois Abba, toujours campé dans l’île grecque paradisiaque de Kalokairi, ce deuxième opus retourne dans le passé et suit Donna (Meryl Streep et Lily James), à la fin des années 70, qui décide de tout plaquer pour aller vivre en Grèce. En parallèle, sa fille Sophie (Amanda Seyfried), cinq ans après les événements du premier film, reprend la direction de la villa de sa mère, qui vient de mourir.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.