Basketball

Les Raptors, à un match d’écrire l’histoire grâce au « roi du Nord »

OAKLAND — Peu de temps avant le début de la saison, l’entraîneur des Raptors de Toronto, Nick Nurse, a appris tout ce qu’il avait vraiment besoin de savoir sur Kawhi Leonard et sur ce qui faisait vibrer l’homme de peu de mots.

La conversation portait sur la saison régulière. Leonard a alors haussé les épaules et a décrit ces matchs comme « un simple entraînement ».

« C’est à ce moment-là que j’ai su que ce gars avait autre chose à nous offrir », a expliqué Nurse.

Rappelons que Leonard a été nommé joueur le plus utile à la finale de 2014 – alors avec les Spurs de San Antonio – et semble se diriger de nouveau vers ce titre cette année. Leonard est au sommet de son art et a montré que non seulement il ne souffre plus de problème à la jambe, ce qui l’a tenu à l’écart la dernière saison, mais qu’il pourrait également être meilleur que jamais.

À Toronto, Leonard est surnommé le « roi du Nord » et, lundi soir, ce sobriquet pourrait retentir dans toute la ligue. Leonard est sur le point de remporter un deuxième championnat. Les Raptors sont quant à eux à une victoire d’être sacrés champions de la NBA pour la première fois et d’ainsi donner un championnat à un club installé au Canada.

Et les Warriors de Golden State ? Les champions en titre devront défendre leur honneur lors du cinquième duel de la finale.

« Ce n’est pas fini », a soutenu Leonard. Pourtant, à voir la manière dont il joue, il est difficile d’imaginer le contraire. Il a une moyenne de 30,8 points et de 10,3 rebonds en finale. Pour l’ensemble des séries éliminatoires, il présente des moyennes par match de 31,1 points et de 9,1 rebonds.

« Je ne pense pas que vous réussirez à ébranler Kawhi [Leonard]. »

— Draymon Green, joueur des Warriors de Golden State

« Il a été phénoménal », a renchéri Nurse à propos de son joueur vedette. « Selon moi, il est l’un des meilleurs joueurs d’équipe. Il n’est peut-être pas le meilleur joueur de la NBA, bien qu’il ait sa place dans le top 5, mais c’est un excellent joueur d’équipe. »

Il en a même fait la preuve en dehors du terrain.

Leonard a marqué 684 points depuis le début du tournoi printanier, ce qui le place au 8e rang des plus grands joueurs de l’histoire. S’il marquait 14 autres points demain, il pourrait surclasser Kobe Bryant (2009), au 7e rang, et LeBron James (2012), au 6e rang. S’il en marquait 24, il pourrait également supplanter Shaquille O’Neal (2000), au 5e rang du palmarès.

Leonard est maintenant dans le club élite, parmi les meilleurs joueurs de tous les temps. Et s’il était nommé joueur par excellence à l’issue de la série, Il rejoindrait James et Kareem Abdul-Jabbar en tant que joueur ayant remporté ce titre avec plus d’une équipe.

« Ça m’importe peu, jusqu’à ce qu’on obtienne la victoire suprême », a souligné Leonard.

Warriors de Golden State c. Raptors de Toronto, lundi, 21 h

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.