FORUM FINTECH

Occasion de rêve pour un entrepreneur d’ici

Un entrepreneur montréalais profitera ce matin d’une chance unique de se faire connaître et de faire connaître la technologie qu’il propose depuis un an à peine.

Tim Nixon, cofondateur et PDG de Payment Rails, a remporté hier le concours pour start-up organisé dans le cadre du Forum FinTech qui se poursuit aujourd’hui au Palais des congrès de Montréal.

Une dizaine d’entrepreneurs avaient cinq minutes chacun pour convaincre un jury que leur entreprise émergente de technologie liée à la finance était la plus intéressante. En remportant le concours, Tim Nixon obtient le privilège de présenter à nouveau son entreprise, mais il le fera ce matin devant des clients, partenaires et investisseurs potentiels.

« Je suis très heureux de ne pas avoir bousillé ma chance », a dit Tim Nixon après avoir été déclaré grand gagnant devant une salle comble de près de 600 personnes.

« Je suis impressionné par le nombre de gens qui étaient sur place. Je n’avais jamais fait de présentation devant autant de monde auparavant. »

— Tim Nixon, cofondateur et PDG de Payment Rails

L’auditoire auquel il s’adressera aujourd’hui sera notamment composé de dizaines de dirigeants de grandes institutions financières et de gestionnaires d’actifs.

Tim Nixon, qui aura 36 ans dimanche, bénéficiera de deux minutes de plus que la veille pour effectuer sa présentation. « Ça me permettra de parler un peu plus lentement. Ce sera une occasion de bâtir la notoriété de la marque un peu plus et d’essayer d’ouvrir quelques portes pour tenter de signer des partenariats avec des banques, par exemple », dit l’économiste de formation.

Tim Nixon souhaite amorcer des discussions avec des entreprises de capital-risque afin de préparer une ronde de financement qu’il espère boucler au début de l’an prochain.

Payment Rails, dont les bureaux sont situés dans le quartier Saint-Henri, est une plateforme que Tim Nixon a mise au point à l’aide d’une technologie infonuagique. Elle permet aux entreprises d’envoyer des paiements à des individus ou à d’autres entreprises n’importe où dans le monde, peu importe la devise ou la méthode de paiement souhaitée.

La popularité grandissante des concepts comme Airbnb et l’augmentation du nombre de travailleurs autonomes partout dans le monde sont des arguments qu’il a utilisés pour convaincre le jury du bien-fondé de sa technologie.

Finance Montréal avait lancé un appel de candidatures il y a trois mois afin d’identifier 10 entreprises qui se trouvaient à un stage de développement très précoce. Cet appel a permis de trouver 25 candidats. De ce groupe, 10 ont été présélectionnés. Des séances de coaching ont été offertes aux candidats au cours des trois dernières semaines afin de les préparer aux présentations de cinq minutes qu’ils avaient à faire hier. Le vote du public comptait pour 50 % de la note et le vote d’un jury comptait pour l’autre 50 %.

Tim Nixon présentera maintenant sa jeune entreprise fondée l’été dernier aux côtés de trois autres entreprises qui se trouvent à un stade de développement plus avancé. Après les présentations, un vote sera tenu par un jury et auprès du public, et ce vote permettra de déterminer laquelle des entreprises a le produit le plus innovateur et la stratégie qui présente le meilleur potentiel de croissance.

Les 10 présentations d’hier étaient aussi relevées que divertissantes. Un entrepreneur, Jérôme Larose, s’est même fait dire par un membre du jury qu’il avait un avenir dans le monde de la télé s’il ne réussissait pas en affaires. Et ce commentaire n’enlevait absolument rien à la crédibilité ni au sérieux de sa présentation.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.