L’immobilier vu par Sotheby’s International Realty Québec

Le luxe n’est pas qu’un prix c’est une expérience

«  Dans une grande bijouterie, que vous achetiez un collier à 200 $ ou des perles à 10 000 $, la qualité du service demeure la même  », résume Sacha Brosseau, vice-président du courtage pour Sotheby’s International Realty Canada. C’est en quelque sorte ce que l’agence immobilière – principalement reconnue pour ses propriétés luxueuses – s’attend de ses courtiers : qu’ils déroulent le tapis rouge pour chaque client et qu’ils ne laissent pas la dépense définir l’expérience.

Des conditions favorables aux propriétés d’exception

Le rôle d’un courtier est d’abord d’éduquer et d’accompagner son client tout au long de la transaction immobilière. Pas étonnant que les membres de Sotheby’s International Realty Québec soient aussi bien renseignés sur les moindres détails du marché actuel.

«  Bien que certains secteurs comme Westmount et Outremont aient connu des surenchères, l’immobilier à Montréal démontre une croissance tout à fait saine  », croit M. Brosseau. Historiquement, la propriété y demeure plus accessible que dans d’autres grandes villes canadiennes comme Toronto et Vancouver, où le développement économique endiablé et les investissements étrangers ont fait exploser le prix des habitations.

Dans la métropole, plusieurs conditions favorables sont en place pour prévenir les dérapages. «  Pour vivre heureux à Montréal, il faut parler français. Ça contribue à ce que les gens qui déménagent ici le fassent par choix, pour adhérer à un style de vie : ce n’est pas strictement pour le travail.  »

Le resserrement des règles hypothécaires a eu très peu d’incidence dans la gamme de prix supérieure. «  Nous avons la chance de servir une clientèle aisée et expérimentée en immobilier  », explique M. Brosseau.

L’investissement faisant partie du patrimoine familial, certains premiers acheteurs obtiennent un coup de main de leurs prochespour la mise de fonds.

Les éléments d’une expérience de luxe

Comme la qualité du service passe par les agents, Sotheby’s International Realty Québec se montre très exigeante dans son processus de recrutement pour ne retenir que les meilleurs candidats possibles. «  Nos critères sont très stricts : nous ne conservons que les gens d’expérience, ayant fait leurs preuves dans leur région et présentant un dossier impeccable, explique M. Brosseau. Nous limitons le nombre de postes disponibles par secteur, de sorte qu’un client est toujours certain de faire affaire avec un courtier aux compétences exceptionnelles.  »

Au-delà de ses courtiers, Sotheby’s International Realty Québec compte également sur de puissants atouts technologiques pour élever l’expérience client. «  Nous avons développé des plateformes exclusives qui permettent à chaque vendeur de suivre en temps réel l’activité concernant sa propriété.  » Des rapports hautement détaillés recueillent le nombre de vues, la provenance exacte des visiteurs dans le monde, et même les commentaires des invités lors des visites libres.

Enfin, une propriété représentée par Sotheby’s International Realty Québec profite d’une diffusion allant bien au-delà des passerelles immobilières locales. «  Nous avons un acheteur média qui travaille exclusivement pour nous, afin d’assurer une forte présence dans les médias en ligne et imprimés, partout au Canada  », précise M. Brosseau.

Avec près de mille bureaux dans plus de 65 pays, les propriétés Sotheby’s International Realty Québec sont vues par un réseau étendu d’acheteurs, d’ici comme d’ailleurs.

Les prévisions pour 2018

Le bilan des années 2016 et 2017 s’est avéré hautement positif, et de nombreux propriétaires se demandent si le moment est propice pour vendre.

M. Brosseau répond qu’avec l’accès à l’information, les acheteurs et les vendeurs sont désormais beaucoup plus renseignés qu’autrefois. «  On compte moins de propriétés à vendre parce que la chasse aux aubaines et le profit rapide, c’est du passé. Les gens se montrent plus patients et attendent que leur situation de vie soit appropriée avant de changer de propriété.  » Au bout du compte, le contexte demeure plus sain pour le marché.

«  S’il y a besoin de changer d’adresse, nos courtiers et notre agence veillent à offrir le meilleur service possible, peu importe le prix demandé, conclut M. Brosseau. Nous avons bâti notre réputation en assurant une expérience de luxe – pas seulement une fourchette de prix.  »

C’est génial de savoir qu’on n’a pas besoin d’être millionnaire pour être servi comme un millionnaire.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.