Opiacés d’ordonnance

Les vols d’antidouleurs en hausse

Les vols d’opiacés d’ordonnance grimpent en flèche dans les hôpitaux et pharmacies de la province. Depuis 2009, plus de 330 000 comprimés ont disparu. Moins chers que l’héroïne, ces analgésiques narcotiques sont devenus la drogue de l’heure.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.