Prix Écrans canadiens

Quatre prix pour Hochelaga, terre des âmes

Maudie, mettant en vedette Sally Hawkins, a été sacré meilleur film.

Toronto — Le film Maudie, récit d’une femme de la Nouvelle-Écosse arthritique qui travaille comme femme de ménage tout en se forgeant comme artiste, a remporté le prix du meilleur film aux Prix Écrans canadiens, hier soir, à Toronto.

Le gala soulignant l’excellence au cinéma et à la télévision comptait un grand nombre de finalistes québécois. La récolte québécoise se résume toutefois principalement aux quatre prix remis au film Hochelaga, terre des âmes, de François Girard, dont celui de la meilleure direction artistique (François Séguin) et celui de la meilleure direction photo (Nicolas Bolduc). Le film a aussi obtenu les prix du meilleur son d’ensemble et des meilleurs effets visuels.

Le film d’horreur Les Affamés, de Robin Aubert, qui était notamment finaliste dans les catégories du meilleur film et de la meilleure réalisation, a reçu le prix pour les meilleurs maquillages (Érik Gosselin et Marie-France Guy).

Ava, de la cinéaste montréalaise d’origine iranienne Sadaf Foroughi, a valu à Bahar Nouhian le prix de la meilleure actrice dans un rôle de soutien. Le film a aussi obtenu le prix du meilleur premier long métrage.

Le prix Écran d’or pour un long métrage – soulignant les recettes au guichet les plus élevées au cours de l’année – a été remis à De père en flic 2.

Onze des quinze films qui avaient reçu le plus de mises en nomination sont du Québec. En plus des Affamés, les films québécois AvaC’est le cœur qui meurt en dernier et La petite fille qui aimait trop les allumettes étaient finalistes dans la catégorie du meilleur film.

Sept prix pour Maudie

Le prix de la meilleure réalisation est allé à Aisling Walsh, pour Maudie, qui a été préférée à Ian Lagarde pour All You Can Eat Buddha, Alexis Durand Brault pour C’est le cœur qui meurt en dernier, Robin Aubert pour Les Affamés et Sadaf Foroughi pour Ava.

Sally Hawkins, finalistes aux plus récents Oscars pour son rôle dans The Shape of Water, a remporté le prix pour la meilleure interprétation féminine dans un premier rôle pour Maudie. Elle n’était pas présente à la cérémonie. La catégorie comprenait notamment Denise Filiatrault, pour C’est le cœur qui meurt en dernier, et la jeune Marine Johnson, pour La petite fille qui aimait trop les allumettes.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, était sur scène pour l’annonce de la lauréate. Soulignant les personnages féminins forts, Mme Joly a évoqué le mouvement #moiaussi, disant en français être « solidaire avec toutes les femmes du milieu ».

Le partenaire de jeu de Sally Hawkins dans Maudie, Ethan Hawke, a quant à lui obtenu le prix du meilleur acteur de soutien. Le film est aussi reparti avec les prix du meilleur scénario original, des meilleurs costumes et du meilleur montage, pour un total de sept prix.

Toujours côté cinéma, le prix du meilleur acteur est allé à Nabil Rajo, pour Boost. Le comédien a dit avec fierté se sentir chez lui au Canada après être arrivé de l’Érythrée à l’âge de 6 ans.

la série Kim’s Convenience récompensée

Le prix pour la meilleure série humoristique a été attribué à Kim’s Convenience, qui a aussi valu à Paul Sun-Hyung Lee le prix du meilleur acteur dans une comédie télévisée.

La série Anne, présentée à CBC, a été sacrée meilleure série dramatique. L’émission basée sur l’œuvre de Lucy Maud Montgomery a notamment été préférée à 19-2 et à Mary Kills People.

Pour le premier rôle féminin dans une émission dramatique, Tatiana Maslany a reçu les honneurs pour Orphan Black dans une catégorie qui comprenait notamment Caroline Dhavernas, pour Mary Kills People.

Des hommages ont notamment été rendus à Margaret Atwood et Peter Mansbridge, lors de cette soirée animée par Jonny Harris et Emma Hunter.

En tout, 24 statuettes ont été décernées pour le cinéma et 97 pour la télévision.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.