abcdefghijklmnopqrstuvwxyz
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz
HOCKEY

Steve Penney, Manon Rhéaume et d'autres

Le hockey, une affaire de famille

Manon Rhéaume1992Légende instantanée en devenant la première femme à participer à un match préparatoire dans la LNH2013Hockey mom au Michigan

Manon Rhéaume a marqué à jamais l’histoire du hockey en devenant en 1992 la première femme à participer à un match de la Ligue nationale de hockey, une initiative du directeur général du Lightning de Tampa Bay de l’époque, Phil Esposito.

Il s’agissait d’une rencontre préparatoire à Atlanta, mais qu’importe, l’événement a fait tout un boucan et a permis à la jeune femme de lancer sa carrière au hockey masculin.

Elle a disputé un nombre très limité de matchs au niveau professionnel mineur, mais elle a connu la gloire au hockey féminin avec une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Nagano, en 1998, et deux titres mondiaux, en 1992 et en 1994.

On a peu entendu parler d’elle au Québec par la suite, puisque Manon Rhéaume a refait sa vie aux États-Unis.

Âgée de 41 ans, elle consacre son énergie à la Fondation Manon-Rhéaume, créée en 2008 et vouée au développement du hockey féminin.

« Je me suis installée dans la région du Michigan après ma retraite pour travailler dans le domaine du marketing pour le hockey collégial, et j’y suis restée, confie-t-elle au bout du fil. J’ai eu mes enfants et ils ont grandi ici. Mes fils jouent eux aussi, et je les dirige. Le plus vieux est gardien dans le Midget AAA dans notre région au Michigan, et le plus jeune a 6 ans seulement et il joue à l’avant avec un club et dans les buts avec un autre. Je n’arrête pas, je me retrouve dans les arénas sept jours sur sept! »

Faut-il vraiment s’étonner de voir ses fils étrenner les jambières, compte tenu du destin de leur mère?

« J’espère juste que le plus jeune ne sera pas gardien, lance-t-elle en riant. Mais j’ai peur qu’il aime ça! C’est beaucoup de pression, être gardien. Moi, j’aimais la pression. Mais c’est dur aussi comme parents. L’équipe compte sur toi, tu en as beaucoup sur le dos. Mes parents me taquinent en disant que maintenant, c’est à mon tour… »

La Fondation conçoit des programmes et offre des bourses d’études aux athlètes les plus douées. Manon Rhéaume agit aussi à titre d’entraîneur avec les filles qui se joignent à son organisation.

Sa présence dans la LNH se voulait d’abord un coup de marketing imaginé par Esposito, mais son exploit a inspiré les générations futures et elle laissera à tout jamais une marque indélébile sur le hockey féminin.

« Je ne le réalisais pas à l’époque, mais je vois maintenant avec le recul l’impact que j’ai pu avoir sur les plus jeunes. Le hockey féminin n’était pas développé quand je jouais. On n’avait pas le choix de jouer avec les garçons. Aujourd’hui, il y a les Olympiques et les filles reçoivent des bourses d’études pour jouer dans les collèges américains! »

Manon Rhéaume, qui a participé aux émissions de télé les plus prestigieuses, de David Letterman à Entertainment Tonight, en passant par Good Morning America, est encore très sollicitée.

« C’est surprenant que les gens se rappellent encore de moi. Je reçois encore du courrier. Ce n’est pas aussi abondant qu’avant, mais une cinquantaine de lettres m’attendent chaque mois quand je passe chercher mon courrier. Avant, c’était une cinquantaine… par jour! »

EN BREF

Naissance le 24 février 1972 à Lac-Beauport 

Le 26 novembre 1991 au Colisée de Trois-Rivières, elle devient la première femme à participer à un match dans la LHJMQ. Elle dispute 17 minutes en relève à Jocelyn Thibault et accorde 3 buts sur 12 tirs aux Bisons de Granby. 

Le 23 septembre 1992, elle devient la première femme à prendre part à un match de la LNH, avec le Lightning de Tampa Bay, qui dispute un match préparatoire contre les Blues de St. Louis à Atlanta.

Elle remporte la médaille d’or au Championnat mondial de hockey féminin en 1992 et 1994.

Elle est médaillée d’argent aux Jeux olympiques de Nagano en 1998 avec l’équipe féminine.