Charte de la laïcité

« Inapplicable » et « irréaliste »

Condition « essentielle » et « incontournable » pour le ministre Bernard Drainville, l’interdiction du port de signes religieux dans les institutions publiques s’annonce comme une restriction « irréaliste » et « inapplicable » pour la Fédération des commissions scolaires du Québec. À l’ouverture des audiences publiques sur le projet de charte des valeurs, hier, le débat est d’ailleurs passé de la laïcité au voile. 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.