Famille

Des séries à la Game of Thrones... plus familiales

La folie de Game of Thrones a repris avec la diffusion, dimanche, du premier épisode de l’ultime saison. Sanglante, violente et parfois très crue, la série n’est pas de celles qu’on regarde d’emblée avec des enfants ou de jeunes ados. Common Sense Media a eu la bonne idée de proposer 10 séries plus familiales qui ont des traits de parenté avec Game of Thrones. On retient d’emblée Les nouveaux aventuriers (The Librarians), série d’aventure « avec un côté Indiana Jones » qui mêle humour et magie, les séries d’animation Avatar, le dernier maître et La légende de Korra, ainsi que Shadowhunters, où le monde des humains est confronté au surnaturel. Common Sense Media pointe aussi Xena, la guerrière, qui manie l’épée comme Arya Stark, et on se permet d’ajouter Merlin. — Alexandre Vigneault, La Presse

Famille

Un siège d’appoint jusqu’à l’âge de 9 ans

Les enfants et leurs parents doivent dorénavant patienter plus longtemps avant de retirer le siège d’appoint de la voiture. Voici ce que vous devez savoir sur cette règle incluse dans le nouveau Code de la sécurité routière, qui a été adoptée l’an dernier, mais qui entre en vigueur jeudi.

9 ans ou 145 cm

Selon la nouvelle mesure, le siège d’appoint, aussi appelé rehausseur ou booster, devra être utilisé jusqu’à ce que l’enfant mesure 145 cm (4 pi 9 po) ou qu’il soit âgé de 9 ans. « Jusqu’à maintenant, la loi disait qu’un enfant devait rester dans un siège d’appoint jusqu’à ce qu’il mesure 63 cm en position assise, ce qui correspondait à 6 ans et demi ou 7 ans, précise Mario Vaillancourt, porte-parole de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Mais on disait déjà depuis longtemps de le garder le plus longtemps possible. » Et si un enfant n’atteint pas la taille de 145 cm à l’âge de 9 ans ? « Légalement, on peut retirer le siège d’appoint, mais on recommande de le conserver » répond M. Vaillancourt. 

« On comprend les parents qui disent que c’est difficile, que les enfants veulent s’en départir et faire comme les grands, mais c’est important pour leur sécurité. » — Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ

Pourquoi cette nouvelle mesure ?

Au Canada, les ceintures des véhicules sont conçues pour une personne mesurant minimalement 145 cm. Le siège rehausseur permet de surélever l’enfant pour que la ceinture soit mieux ajustée. « Beaucoup d’études démontrent que lorsque les enfants sont sortis de leur siège d’appoint trop tôt, il y a plus de risques de blessures, soutient Mario Vaillancourt. La ceinture doit passer au milieu de l’épaule et sur les hanches. De cette façon, en cas d’impact, on est mieux outillé pour prévenir les blessures au niveau du cou, de la colonne vertébrale et des organes internes. » Les conducteurs qui ne respectent pas la règle s’exposent à une amende de 80 $ à 100 $ et à trois points d’inaptitude. Précisons que les enfants de 12 ans et moins devraient toujours s’asseoir sur la banquette arrière.

Le Québec suit le mouvement

Le Québec n’est pas le premier à revoir ses règles pour le transport des enfants. Au Canada, neuf autres provinces et territoires incluent la mesure minimale de 145 cm dans leur loi. Vingt-sept États américains ont aussi adopté une règle similaire.

En taxi ou en Uber

Rappelons que l’utilisation du siège d’auto pour enfant n’est pas obligatoire dans les taxis. L’enfant doit toutefois être attaché avec la ceinture de sécurité. S’il est trop petit pour se tenir droit, l’adulte doit d’abord s’attacher avec sa ceinture de sécurité et prendre ensuite l’enfant dans ses bras. « Idéalement, si on sait qu’on va prendre un taxi avec un enfant, on apporte son siège », recommande Mario Vaillancourt. Lorsqu’on utilise les services d’Uber, le siège d’auto est toutefois obligatoire pour les enfants.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.