Télévision 

Dany Meloul, la nouvelle dame de Radio-Canada

Dany Meloul dirige les chaînes francophones de Bell Média depuis 2015. C’est elle qu’il faut convaincre pour qu’une émission soit diffusée à Canal Vie, Canal D, Z, VRAK, Investigation, Super Écran et Cinépop. C’est aussi elle qui succédera à Dominique Chaloult à la direction générale de la Télévision de Radio-Canada.

Lors de sa nomination à la vice-présidence, programmation, chez Bell Média, il y a quatre ans, dans la foulée de compressions massives, on déplorait en coulisses que ce n’était pas une femme de contenu mais de gestion. Auparavant, elle avait surtout évolué aux affaires juridiques, notamment chez Transcontinental et Astral. Dany Meloul, qui n’a pas du tout l’image d’une patronne dure et autoritaire, a su depuis faire taire les sceptiques et s’attirer la faveur du milieu en peu de temps. Mais elle provient du privé, et il faudra voir comment elle composera avec le secteur public. 

Le 10 octobre prochain, elle héritera des mandats d’ICI Télé, ICI ARTV, ICI Explora et ICI Tou.tv. Et de leurs budgets pas mal plus élevés.

Bien sûr, le poste est prestigieux et convoité, mais c’est aussi le plus scruté et le plus critiqué en télévision. Il faut avoir les reins solides pour l’occuper. Les impératifs de la télé publique sont si nombreux qu’on fait continuellement des mécontents. 

Mme Meloul quitte un siège relativement confortable chez Bell, et de gros défis se poseront durant les prochaines années, à l’ère du virage numérique. Elle peut au moins bâtir sur le succès d’ICI Télé, devenue la chaîne la plus regardée des francophones partout au pays, de 19 h à 23 h, sous le règne de Dominique Chaloult. Celle-ci poursuivra sa carrière à titre de consultante, notamment pour le diffuseur public.

Au fait, vous avez peut-être remarqué que la mention « Radio-Canada » a disparu du nom du réseau généraliste depuis un certain temps déjà. Fini ICI Radio-Canada Télé, on dit simplement ICI Télé désormais, autant à l’antenne que dans toutes les communications. C’est d’ailleurs l’appellation qui avait été prévue en 2013 lors du changement de nom, considéré comme une absurdité par plusieurs encore aujourd’hui. Des voix s’étaient alors élevées pour réclamer que le nom Radio-Canada demeure dans la nouvelle appellation, ce qu’on avait fait pour calmer le jeu. Remarquez, ce sera moins long à dire et à écrire.

Zeste : Gordon tous les jours

Les habitués de Zeste seront-ils déboussolés cet automne avec l’achat de la chaîne (avec Évasion) par le Groupe TVA à Serdy Média ? Pas vraiment. Mais ils ont intérêt à apprécier les compétitions culinaires, parce qu’il y en aura beaucoup dans la nouvelle grille, qui commence le 19 août.

La chaîne a même triplé l’auditoire dans la case de 21 h depuis le mois dernier en testant une nouvelle formule : l’émission Hell’s Kitchen en quotidienne, plutôt qu’en hebdomadaire. Le public en redemande, de sorte qu’on poursuivra la diffusion du lundi au vendredi à 21 h, cet automne, en enchaînant les saisons 14 à 17. Pour ma part, je trouve Gordon Ramsay beaucoup trop hystérique pour le supporter cinq soirs par semaine. Surtout qu’il est aussi le jeudi à 22 h dans une nouveauté intitulée 24 h en enfer.

La seule nouveauté originale de l’automne s’intitule L’atelier culinaire. On mise sur ses deux vedettes, Anne-Marie Withenshaw et Chuck Hughes, pour attirer des abonnés. Chaque vendredi à 19 h, le duo reçoit dans un loft des gens passionnés de cuisine, venus pour parfaire leurs techniques. À la fin de l’émission, une grande tablée réunit des amis et des membres de leur famille pour déguster ce qu’ils auront concocté dans le plaisir. Un rendez-vous sympathique d’une heure, signé Trio Orange. Et je reprendrais volontiers des dumplings farcis à l’agneau et à la coriandre, qu’on prépare dans la première émission.

L’achat de Zeste par le Groupe TVA ne signifie pas pour autant que les émissions de cuisine seront évacuées de ses autres chaînes, dont CASA, qui conserve Masterchef dans sa grille. Mais si vous étiez un fan de Coups de food sur Évasion, sachez qu’on a déménagé la première diffusion de l’émission sur Zeste, et que vous devrez vous abonner pour voir le rendez-vous de Sébastien Benoit en primeur. La cinquième saison de 13 nouvelles émissions commence le vendredi 11 octobre à 22 h. Au nombre des invités : Anne Casabonne, Marc Hervieux, Ève-Marie Lortie, Patrice Robitaille et Charlotte Aubin. Zeste est débrouillée du 19 août au 19 septembre.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.