Question d’impôt

Ados et impôts

Jusqu’à la fin de la saison des impôts, nous répondons à l’une de vos questions soumises lors d’un récent appel à tous.

« Ma fille aura 16 ans au mois de juin prochain. Elle a gagné un peu plus de 3000 $ en 2017. Est-ce qu’elle doit produire une déclaration de revenus ou je peux intégrer ses revenus à mes propres déclarations ? »

— Robert

Un contribuable qui gagne moins de 14 890 $ au Québec et 11 635 $ à Ottawa n’a pas d’impôt à payer. Il n’est donc pas obligé de produire une déclaration de revenus. Mais il peut avoir avantage à le faire quand même pour toucher différents crédits (p. ex : remboursement de TPS). Aussi, les étudiants postsecondaires doivent inscrire leurs droits de scolarité pour profiter des économies d’impôt, même si ce n’est que dans quelques années. Par ailleurs, le parent doit déclarer les revenus de ses enfants à charge dans sa propre déclaration, puisque cela aura un impact sur le calcul de ses propres crédits.

— Stéphanie Grammond, La Presse

L’investisseur avisé

Un fonds américain se place les pieds chez Pages Jaunes

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Un investisseur institutionnel américain vient d’entrer au capital de Pages Jaunes en achetant d’un coup une participation d’une valeur approximative de 25 millions de dollars.

Un document déposé cette semaine auprès des autorités réglementaires indique qu’Empyrean Capital Partners a fait l’acquisition en mars de 2,7 millions d’actions en plus d’un lot de débentures convertibles en 835 590 actions supplémentaires. Cette participation équivaut à un peu plus de 12 % de toutes les actions en circulation, ce qui fait de la firme de Los Angeles le quatrième actionnaire en importance chez Pages Jaunes.

***

Devant les décevants intrants nets venant de clients, la pression sur les marges et la volatilité des marchés, l’action du gestionnaire d’actifs montréalais Fiera Capital a perdu le quart de sa valeur depuis septembre. Scott Chan, analyste de Canaccord, estime ce repli injustifié. « Au cours actuel, c’est une criante occasion d’achat », a-t-il indiqué jeudi à ses clients. Le rendement du dividende est à 7 %.

***

Le plus important actionnaire de Velan et un des plus importants actionnaires d’Héroux-Devtek a signalé cette semaine aux autorités boursières avoir abaissé de quelques millions de dollars ses participations dans le fabricant montréalais de robinetterie industrielle et dans le fabricant de trains d’atterrissage de Longueuil. Deans Knight Capital, un investisseur institutionnel de Vancouver, n’a pas précisé le moment exact des transactions.

***

Roots présentera ses résultats de fin d’exercice mercredi et il s’agira d’un moment très important pour le détaillant, selon Brian Morrison, de la TD. Le quatrième trimestre de Roots (décembre, janvier et février) est habituellement son meilleur. Environ 40 % du chiffre d’affaires y est généré. « Pour plaire aux investisseurs, Roots doit présenter de solides chiffres et indiquer être bien en selle pour atteindre les objectifs fixés lors de l’inscription en Bourse l’automne dernier », souligne l’analyste.

***

L’action de Transat a gagné 8 % mercredi après que Tim James, de la TD, ait laissé tomber sa suggestion de conserver pour recommander l’achat du titre du voyagiste montréalais. « La journée du 4 avril est arrivée à un moment opportun pour les investisseurs afin de clarifier les investissements dans les projets hôteliers qui – une fois réalisés – devraient générer environ 50 % du bénéfice brut chez Transat. »

***

Un spécialiste bien connu de l’alimentation en épicerie se joint au conseil d’administration de l’exploitant de La Cage – Brasserie sportive. Sportscene a annoncé cette semaine la nomination de Marc Poulin, congédié il y a deux ans de son poste de PDG d’Empire (IGA/Sobeys).

***

Après avoir perdu 80 % de sa valeur depuis son entrée en Bourse il y a un an, LXR & Co, détaillant montréalais de sacs à main vintage de luxe, a annoncé jeudi qu’un nouveau PDG, Steven Goldsmith, entrera en poste à la fin du mois. Actuel membre du conseil d’administration, Steven Goldsmith a notamment occupé dans le passé des postes de direction chez Amazon, Victoria’s Secret et Sears Canada.

***

Le dirigeant d’un fonds spéculatif de Seattle a exhorté, vendredi, les actionnaires d’Aimia à ne pas voter en faveur de 7 des 10 administrateurs proposés pour composer le prochain conseil d’administration de l’exploitant montréalais du programme Aéroplan. Aron English, du fonds 22NW, dit contrôler 3 % des actions d’Aimia et croit le titre largement sous-évalué. L’assemblée annuelle d’Aimia se tiendra à Montréal à la fin du mois.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.