ALIMENTATION

Le jus n’est pas
un fruit

Dur à croire, mais vrai : un verre de jus de fruit pur à 100 % contient autant de calories et de sucre qu’un verre de boisson gazeuse de format équivalent. « Le jus, c’est du bonbon liquide enrichi d’un peu de vitamines, dit le Dr Yoni Freedhoff, médecin expert en obésité et professeur à l’Université d’Ottawa. Rien de plus. »

La Société canadienne de pédiatrie recommande de limiter à 120 ml la quantité de jus pur qui peut être donnée quotidiennement aux enfants. C’est largement moins que la boîte de 200 ml de jus que vous glissez dans la boîte à lunch de vos enfants – sans compter le jus qu’ils boivent peut-être au déjeuner.

Au Canada, les enfants de 2 à 8 ans consomment, en moyenne, 50 % plus de jus que le maximum recommandé, selon une étude récemment publiée dans Physiologie appliquée, nutrition et métabolisme. Plus frappant encore, le quart des bambins de 2 et 3 ans boivent 2,5 fois le maximum recommandé ou plus, tandis que le quart des adolescents de sexe masculin boivent 2,9 fois le maximum ou plus. Or, « les boissons sucrées, dont les jus de fruit, contribuent potentiellement à l’obésité, particulièrement chez les enfants, et peuvent contribuer aux caries dentaires », lit-on dans l’étude.

LE JUS NE CALME PAS LA FAIM

Pourquoi diaboliser le jus pur, alors qu’on vante les mérites des fruits et légumes? Parce qu’une portion de 250 ml de jus d’orange « contient près de deux fois plus de calories et de sucre qu’une orange et près de quatre fois moins de fibres », précise un feuillet publié par l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et Extenso.

En fait, le jus est une source concentrée du sucre présent naturellement dans les fruits. Comme il contient peu de fibres, il ne calme guère l’appétit. Rares sont ceux qui vont peler et manger trois oranges d’affilée, alors qu’il est aisé de boire une quantité équivalente de jus, servi froid dans un grand verre.

Sur son site internet, Tropicana souligne que 250 ml de son jus d’orange procurent deux portions de fruits. Le fabricant, qui appartient à PepsiCo, ajoute que « le Guide alimentaire canadien recommande que les enfants consomment de 4 à 6 portions de fruits et de légumes par jour ». Faut-il s’en étonner? Tropicana oublie d’indiquer que ce même Guide recommande que « les enfants, tout comme les adultes, consomment des légumes et des fruits de préférence aux jus »…

SERVIRIEZ-VOUS DE LA TARTE?

Doit-on donner du jus à un enfant qui n’aime pas les fruits? « Suggérer que le jus peut remplacer un fruit n’a pas de sens du point de vue de la nutrition, répond le Dr Freedhoff. Serviriez-vous de la tarte aux fruits à votre enfant qui n’aime pas les fruits, comme substitut? Non. Ne leur donnez pas de jus, non plus. »

Sur son blogue Weighty Matters, le Dr Freedhoff a récemment dénoncé le fait que le Club des petits-déjeuners de l’Ontario donne des boîtes de 200 ml de jus MinuteMaid – soit plus que le maximum recommandé par jour – aux enfants. « Personne ne devrait encourager la consommation quotidienne de jus, surtout pas au nom de la santé », fait-il valoir. À tout le moins, ces clubs devraient limiter les portions à 120 ml, estime le médecin.

« Adultes comme enfants devraient boire la plus petite quantité de jus dont ils ont besoin pour aimer leur vie », conseille le Dr Freedhoff.

Pour consulter Superflus, les jus?, publié par
l’Ordre professionnel des diététistes du Québec,
le ministère de la Santé et des Services sociaux
du Québec et Extenso :
http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2010/10-289-15F.pdf

Pour lire l’étude qui documente la consommation
de jus des Canadiens (en anglais,
avec résumé en français) : http://www.nrcresearchpress.com/doi/abs/10.1139/apnm-2012-0166#.Uz2C2MfX_9Q

ORANGE COMPARÉE AU JUS D’ORANGE ET AU COCA-COLA

Orange – 250 ml de jus d’orange 100 % pur – 250 ml de Coca-Cola

62 calories – 116 calories – 105 calories

15 g de glucides – 26 g de glucides – 27 g de glucides

12 g de sucre – 23 g de sucre – 27 g de sucre

2,3 g de fibres – 0,6 g de fibres – 0 g de fibres

Source : Superflus, les jus?, publié par l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et Extenso, et site internet de Coca-Cola.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.