Mises en chantier

La Montérégie devant Montréal

Dopée par la construction domiciliaire à Brossard, la Montérégie enregistre plus de mises en chantier au premier semestre 2019 que la région de Montréal. Il s’est construit 5562 logements sur la rive sud du Saint-Laurent, de Sorel à la frontière ontarienne, comparativement à 5076 mises en chantier dans l’île de Montréal. En Montérégie, Brossard domine avec 1103 nouveaux logements, dont 862 copropriétés, loin devant Longueuil. La Montérégie compte 1,6 million d’habitants et Montréal, 2 millions. L’an dernier aussi, la Montérégie avait devancé Montréal à ce chapitre, avec respectivement 9803 et 8879 mises en chantier, signale Paul Cardinal, économiste de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), qui a publié les statistiques pour le premier semestre 2019. Il s’avère que la province connaît sa meilleure première moitié d’année depuis 2010. — André Dubuc, La Presse

Cannabis

La SQDC vise un profit de 20 millions

Les problèmes d’approvisionnement étant chose du passé, la Société québécoise du cannabis (SQDC) a bon espoir de réaliser un profit de 20 millions au terme de son année financière, le 31 mars prochain.

Son président et chef de la direction, Jean-François Bergeron, qui a pris la parole devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain hier midi, a fait le bilan des activités de la SQDC depuis son ouverture. Rappelons que le pot a été légalisé le 17 octobre 2018.

On se souviendra que le premier exercice financier de la société, en mai 2019, avait été écrit à l’encre rouge : une perte de 4,5 millions causée par les frais de démarrage de ses activités.

Pendant sa conférence, M. Bergeron est revenu sur les problèmes d’approvisionnement qui ont marqué les premières semaines d’exploitation. « Peu importe le modèle d’affaires retenu par la province, c’est l’industrie au grand complet qui était en rupture de stock deux semaines après l’ouverture, a-t-il expliqué. Les producteurs avaient tous conjecturé des capacités de production supérieures à leur capacité réelle [du moment]. Ils avaient simplement besoin de plus de temps. »

Les étagères sont remplies. Les magasins sont ouverts sept jours sur sept. Le site web a reçu 9 millions de visiteurs. La SQDC a conclu 4 millions de transactions depuis le lancement des premières boutiques, soit un rythme de deux commandes à la minute par succursale. La quantité vendue se chiffre à 27 000 kilos de cannabis, soit l’équivalent de 60 conteneurs.

Concurrence du marché noir

Jusqu’à maintenant, la SQDC a réussi à occuper 18 % du marché du cannabis (légal et illégal). Avec son chiffre des ventes au plus récent trimestre, le marché légal représente maintenant 30 % du marché du pot.

Cette concurrence du marché noir oblige la SQDC à être concurrentielle sur les prix. Le prix de vente moyen d’un gramme pour tous les produits de cannabis confondus est 8,25 $, soit 20 % moins cher que le prix moyen au Canada.

Après un premier trimestre en 2019-2020, le profit de la SQDC atteignait 1,4 million au 22 juin 2019. Le rythme des ventes et des bénéfices s’est accéléré avec le retour aux heures normales d’ouverture des magasins et l’ouverture de nouvelles succursales, qui avait été retardée dans un premier temps en raison du manque de fournitures.

À propos des magasins, le réseau compte 21 établissements, avec la boutique de Châteauguay qui vient d’ouvrir. On dénombrait 16 points de vente à la fin de juin. La société prévoit en avoir 43 d’ici la fin de mars.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.