Vidéo en continu

Le plein d’abonnés pour Netflix, mais des prévisions frileuses

Le service américain de vidéo en ligne Netflix, soumis à une concurrence croissante, a engrangé au premier trimestre presque 10 millions de nouveaux abonnés – il en a désormais plus de 148 millions dans le monde –, mais ses prévisions ont déçu.

De loin leader du secteur, il devra dans quelques mois notamment affronter Apple, mais surtout le mastodonte Disney qui lancera sa plateforme – moins chère que Netflix – chargée de films à grand succès en novembre aux États-Unis.

Netflix a néanmoins assuré hier que leur arrivée ne devrait pas avoir d’effets «  importants  » sur sa croissance, parce que le marché de la diffusion en continu est immense et que leurs catalogues seront différents.

Netflix avait, à la fin mars, exactement 148,86 millions d’abonnés payants dans le monde, un peu plus que ses propres anticipations. Sur les 9,6 millions d’abonnés supplémentaires, 1,74 million étaient aux États-Unis et 7,86 millions dans le reste du monde.

Il a également publié un bénéfice net de 344 millions US (+ 18,6 %). Rapporté par action, le bénéfice est ressorti à 76 cents US.

La prévision de bénéfice par action pour le deuxième trimestre (55 cents US) est en deçà des attentes des analystes : le titre Netflix reculait d’ailleurs de 1,4 % dans les échanges électroniques d’après la clôture de Wall Street, après avoir bondi de 2,3 % durant la journée.

À 4,52 milliards US, le chiffre d’affaires est quant à lui conforme aux attentes des marchés.

Pour le trimestre en cours, Netflix anticipe 5 millions d’abonnés supplémentaires, essentiellement acquis hors des États-Unis.

Netflix vient d’augmenter ses prix. Il doit désormais investir des milliards de dollars chaque année en contenus originaux, nerf de la guerre pour attirer les consommateurs.

Revue boursière

Rassurée par les résultats, Wall Street clôture en petite hausse

La Bourse de New York a terminé en légère hausse hier, les investisseurs saluant les chiffres trimestriels de quelques grands noms de la cote comme Johnson & Johnson. L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a pris 0,3 % et le NASDAQ, à forte coloration technologique, a monté de 0,3 %.

Téléphones intelligents

Qualcomm s’entend avec Apple, l’action bondit

L’action de Qualcomm a bondi de plus de 22 %, hier, après l’annonce d’un accord mettant fin à la guerre judiciaire de plus de deux ans entre le fabricant de composants pour téléphones intelligents et le géant Apple. Le cours de Qualcomm s’est envolé, tandis que celui d’Apple glissait de 0,1 %. L’accord prévoit le versement d’une somme d’argent par Apple à Qualcomm, dont le montant n’est pas précisé. 

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.