Une statuette pour Technicolor Montréal

Les employés de la maison de postproduction Technicolor, de Montréal, risquent fort, au cours des prochaines semaines, de se faire prendre en photo avec l’Oscar des meilleurs effets visuels remis au long métrage 1917, dimanche soir.

C’est que la succursale de Montréal, avec celles de Londres et de Bangalore, en Inde, a réalisé tous les effets visuels du film de Sam Mendes. Entre 200 et 300 employés de Montréal ont travaillé durant sept mois sur ce projet.

« Nous sommes très heureux et très fiers du travail accompli, a indiqué Émilie Dussault, chef national et présidente de Technicolor Canada, dans un entretien téléphonique avec La Presse. C’est tout un travail d’équipe. De recevoir une telle reconnaissance est le summum de l’accomplissement. C’est une épiphanie. »

Mme Dussault reconnaît qu’elle était à la fois nerveuse et excitée au fil de la soirée. Elle a écouté le gala de chez elle alors que plusieurs employés de Technicolor étaient réunis dans les locaux de l’entreprise, rue Wellington.

Établie depuis plusieurs années à Montréal, Technicolor s’est lancée dans la postproduction en juillet 2013 avec le film X-Men : Days of Future Past, dont le tournage avait eu lieu dans la métropole et au Québec. Par la suite, l’équipe montréalaise a œuvré sur plusieurs longs métrages d’envergure, dont Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve, Godzilla et Dumbo.

« Pour chaque film, nous devons être en mesure de mettre en images l’histoire que le réalisateur porte en lui, résume Mme Dussault. Demain, dans nos locaux, il y aura certainement une petite célébration, et une newsletter circulera sur l’intranet. »

Et cet Oscar ? Viendra-t-il à Montréal ? « Ça devrait, répond avec un sourire dans la voix Mme Dussault. On va le demander. On l’attend. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.