17

L’équipe canadienne masculine de gymnastique ne participera pas aux Jeux olympiques de Tokyo, en 2020, ayant échoué dans sa tentative d’assurer sa place lors des Championnats du monde de Stuttgart, en Allemagne. Les neuf premières équipes au classement ont obtenu ce droit, mais le Canada a terminé 17e. L’équipe canadienne féminine a pris le cinquième rang, dimanche, pour accéder à la finale des Championnats du monde et procurer au pays une place en vue des Jeux olympiques.

— La Presse canadienne

Incroyable mais vrai !

Échec total

La consigne est simple : le ballon contient une poudre rose ou bleue. Crevez-le pour connaître le sexe de l’enfant à venir. Simple comme bonjour, direz-vous ? Eh bien, pas tant que ça, semble-t-il…

La Presse

Hockey  Penguins de Pittsburgh

Sans Malkin et Bjugstad

L’attaquant Evgeni Malkin, des Penguins de Pittsburgh, et son coéquipier Nick Bjugstad seront à l’écart du jeu pour une période indéterminée en raison de blessures. L’entraîneur-chef Mike Sullivan a indiqué hier que Malkin souffrait d’une blessure au bas du corps et que sa période de rééducation serait plus longue que celle de Bjugstad. Les deux joueurs de centre se sont blessés samedi contre les Blue Jackets de Columbus. Malkin est entré en collision avec son coéquipier Kristopher Letang en deuxième période, avant de retraiter au vestiaire en sautillant. Bjugstad a quitté la rencontre en troisième période en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été précisée.

— Associated Press

Hockey  LNH

Namestnikov échangé aux Sénateurs

Les Sénateurs d’Ottawa ont acquis l’attaquant Vladislav Namestnikov des Rangers de New York, hier, cédant en retour le défenseur Nick Ebert et un choix de quatrième tour en 2021. Namestnikov, âgé de 26 ans, totalise 66 buts et 158 points en 362 matchs dans la LNH avec le Lightning de Tampa Bay et les Rangers. Les Rangers possèdent maintenant neuf choix en vue du repêchage de 2021.

— Associated Press

Football  NFL

Gruden congédié par les Redskins

Jay Gruden a été congédié de son poste d’entraîneur-chef des Redskins de Washington, qui ont une fiche de 0-5. Gruden venait d’entamer sa sixième saison à la barre de l’équipe. L’entraîneur de la ligne offensive, Bill Callahan, prendra les rênes de l’équipe sur une base intérimaire. Ce dernier a dirigé les Raiders d’Oakland dans la NFL ainsi que les Cornhuskers de l’Université du Nebraska, dans la NCAA. Gruden avait été embauché par les Redskins afin de permettre à Robert Griffin III de devenir un quart-arrière étoile dans la NFL, mais la relation entre les deux hommes s’est rapidement envenimée. Gruden n’a connu que deux saisons gagnantes à Washington – 9-7 en 2015, puis 8-7-1 en 2016 – et il a permis aux Redskins de participer à un seul match éliminatoire, une défaite.

— Associated Press

Basketball  Raptors de Toronto

Une saison supplémentaire pour Lowry

Kyle Lowry aurait accepté une prolongation de contrat d’une saison et 31 millions US des Raptors de Toronto, a révélé un média américain, hier. La chaîne ESPN a été la première à rapporter la nouvelle entente. Le joueur de 33 ans, qui a participé au match des Étoiles à cinq reprises, devait devenir joueur autonome sans compensation après la saison 2019-2020. Lowry, acquis des Rockets de Houston dans une transaction en 2012, a affiché une moyenne de 14,2 points et de 8,7 assistances en 65 matchs la saison dernière. Originaire de Philadelphie, il a été l’un des joueurs clés des Raptors pendant leur parcours éliminatoire.

— La Presse canadienne

Patinage artistique  Trophée Finlandia

Le baptême de Bilodeau et Ilyushechkina 

Le patineur artistique québécois Charlie Bilodeau et sa partenaire ontarienne Lubov Ilyushechkina participeront à leur première compétition officielle ensemble ce week-end, au Trophée Finlandia, a annoncé Patinage Canada dans un communiqué, hier. Bilodeau et Ilyushechkina sont inscrits chez les couples. Le tandem, supervisé par l’entraîneur Richard Gauthier, a été formé en mars dernier. Au total, huit représentants du Canada participeront à cette compétition, qui aura lieu à Espoo, en Finlande.

— La Presse canadienne

Rugby  Coupe du monde

Le Canada devant un autre favori

Les Sud-Africains auront quasiment assuré leur place pour les quarts de finale de la Coupe du monde s’ils battent le Canada, aujourd’hui (6 h 15) à Kobe, au Japon. Sauf un improbable retournement de situation, le groupe B est déjà décidé : les All Blacks néo-zélandais, doubles tenants du titre, tombeurs des Boks d’entrée (23-13), devraient prendre la première place devant l’Afrique du Sud, qui validerait ce scénario avec un succès bonifié attendu devant le Canada, modeste 22e nation mondiale. Sur le papier, le match semble totalement déséquilibré. Les Canadiens n’ont inscrit qu’un seul essai depuis le début du tournoi, par Andrew Coe, lors de la défaite devant l’Italie (48-7). Ils ont ensuite pris une leçon face aux All Blacks (63-0) avant donc de se présenter, six jours plus tard, face à un autre favori. Le Canada n’a jusqu’à présent jamais battu l’Afrique du Sud à la Coupe du monde, avec des défaites de 20-0 en 1995 et de 51-18 en 2000.

— Agence France-Presse

Basketball

Les Rockets et la NBA dans l’embarras

PÉKIN — Le communiqué publié en anglais par la NBA n’était pas le même que celui diffusé en chinois.

Le compte chinois de la NBA sur un réseau social a publié hier un communiqué dans lequel il indiquait que la Ligue était « extrêmement déçue » du gazouillis « inapproprié » du directeur général des Rockets de Houston, Daryl Morey, en faveur des manifestants anti-gouvernement à Hong Kong.

On y ajoute que l’opinion de Morey a « affecté sévèrement les amateurs de basketball chinois ».

Le problème, c’est que la Ligue n’a jamais utilisé ces mots.

Le communiqué du porte-parole de la NBA Mike Bass, diffusé dans une seule version en anglais, commençait ainsi : « Nous sommes conscients que les propos exprimés par le directeur général des Rockets de Houston Daryl Morey ont profondément blessé nos amis et amateurs de basketball en Chine, ce qui est regrettable ».

Il se poursuivait sans jamais mentionner « extrêmement déçue », « inapproprié » ou « affecté sévèrement les amateurs de basketball chinois ».

« Il ne devrait y avoir aucune ambiguïté quant au communiqué diffusé dimanche soir », a dit Bass hier. 

« Nous avons vu de nombreuses interprétations de la traduction du communiqué en mandarin, mais notre communiqué en anglais est le communiqué officiel de la Ligue. »

La relation d’affaires entre la Chine et la NBA – une entente valant plusieurs milliards de dollars et qui comprend les droits de télédiffusion, de webdiffusion, de vente de marchandises et bien plus encore – est tendue comme elle ne l’a jamais été depuis 30 ans, soit depuis la première incursion de la NBA en Asie.

« Nous nous excusons, a dit le joueur étoile des Rockets James Harden, de passage au Japon hier. Nous aimons la Chine. Nous aimons jouer là-bas. […] Ils nous aiment, et ils démontrent leur amour.

« Nous apprécions donc leurs partisans, et tout ce qu’ils représentent, et nous apprécions le fait qu’ils nous encouragent, tant individuellement que collectivement, comme équipe. »

Morey a publié sur Twitter une photo – maintenant effacée – sur laquelle était inscrit « Combattez pour la liberté. Appuyez Hong Kong », en référence aux nombreuses manifestations qui secouent cette ancienne colonie britannique en Chine.

À la suite de ce gazouillis, l’Association chinoise de basketball – dont le président est Yao Ming, ex-joueur étoile des Rockets – a déclaré dimanche qu’elle suspendait sa relation d’affaires avec l’équipe.

Le géant des télécommunications chinois Tencent et la chaîne de télévision d’État ont aussi indiqué qu’ils ne diffuseraient plus les parties des Rockets.

Les conséquences de cette controverse ont continué de se faire sentir hier, puisque deux matchs de la ligue de développement de la NBA entre le club-école des Rockets et celui des Mavericks de Dallas, qui devaient avoir lieu en Chine, ont été annulés.

« Je n’avais pas l’intention d’offenser les partisans des Rockets ni mes amis en Chine avec mon tweet », a rétropédalé Morey, hier.

« J’ai simplement exprimé une pensée, basée sur une interprétation d’une situation compliquée. J’ai eu beaucoup d’occasions depuis ce tweet d’entendre d’autres points de vue. »

Morey a aussi insisté sur le fait que ses gazouillis ne représentaient « en aucun cas » le point de vue de son équipe ni de la NBA.

— Associated Press et Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.