À notre goût

Boucherie de famille à Rosemère

La multiplication des commerces à grande surface dans les banlieues de Montréal fait parfois craindre que les plus petits n’y aient plus leur place.

Erreur, répliquent en donnant l’exemple les propriétaires de la boucherie Lorrain, à Rosemère, une adresse qui, en un an, s’est déjà taillée une place solide dans l’annuaire gourmand du coin.

Mère et fils, Ginette et Francis Lorrain, se sont retrouvés dans ce projet commun où chacun tire son épingle du jeu : ex-chroniqueuse télévisée spécialisée dans les arts de la table, Ginette remplit tables et étalages de produits gourmands et de jolis accessoires de cuisine bon chic bon genre d’inspiration vieille France. Chef de formation et de carrière, Francis s’occupe de son côté de tout ce qu’il faut mettre dans l’assiette. La viande qu’il choisit n’est pas systématiquement biologique, mais – hormis le bœuf 1885 – toujours québécoise et de fournisseurs de qualité (lapin de Stanstead, agneau de Kamouraska, porcelet Gaspor…).

Affiché sur une grande ardoise, un menu de type bistro est offert tous les midis, très carnivore, bien sûr, mais pas seulement, heureusement. La boucherie détient aussi un permis de vente de vins d’importation privée, sélectionnés par un sommelier, à boire sur place ou chez soi, pourvu qu’on achète en même temps un plat prêt à manger. 

« On habite le coin et on était tannés, mon fils et moi, de toujours devoir aller au marché Jean-Talon pour trouver de beaux produits », explique Ginette Lorrain. La boucherie n’est pas de taille à concurrencer le célèbre marché montréalais, mais elle offre certainement une belle solution de rechange aux grandes surfaces un peu impersonnelles des environs.

145, boulevard Curé-Labelle, Rosemère,

boucherielorrain.com

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.