Hercules and Love Affair

Le projet collectif piloté par le DJ new-yorkais Andy Butler s’arrête au Club Soda demain soir, après avoir dévoilé en mai son troisième album, The Feast of the Broken Heart, fortement inspiré des sonorités house et disco des années 80.

Demain, à 23 h, au Club Soda.

VILLAGE ÉPHÉMÈRE

Fenêtre créative sur le fleuve

Exit le dépôt à neige sous le pont Jacques-Cartier. Depuis le week-end dernier, cette immense zone fermée, nommée bassin Peel, est devenue un repère du design urbain. Point névralgique entre La Ronde, le secteur portuaire et les gratte-ciel du centre-ville, ce nouvel espace, baptisé Village éphémère, s’animera tout l’été autour d’une exposition permanente de 20 projets de collectifs issus de divers milieux de l’industrie du design (architecture, design industriel, urbanisme). Sélectionnées par l’Association de design urbain du Québec, ces 20 réalisations ont été réparties à l’intérieur et aux côtés de conteneurs géants, qui représentent différents pavillons du musée à ciel ouvert. Dans une ambiance communautaire, où on offre également de la cuisine de rue, le Village éphémère offrira jusqu’à la mi-août une programmation hétéroclite qui continuera de se dévoiler au cours des prochaines semaines. Au menu : des soirées cinéma dans un espace de projection, des concerts d’artistes montréalais, des samedis DJ et des soirées consacrées à l’International des feux Loto-Québec.

Du jeudi au samedi, de 16 h à 23 h. Le dimanche, de midi à 21 h. Jusqu’au 16 août.

Le projet NOX à la SAT

Sept DJ mettant de l’avant différents sons électro se partageront les platines de la terrasse de la SAT, samedi, pour aboutir dans l’immense dôme argenté de la Satosphère, dès 22 h.

Samedi, dès 17 h, jusqu’à dimanche, 3 h, à la Société des arts technologiques (SAT).

SÉRIE COMPOSITEURS JAZZ AU BLEURY

Laboratoire jazz nocturne

Le Bleury-bar à vinyle prolonge les soirées du Festival de jazz en laissant les mélomanes glisser vers la nuit au son groove des jazzmen de la relève. Pendant une semaine, 42 musiciens de Montréal, d’Ottawa, de Toronto, de Winnipeg, de Boston et de New York seront divisés aléatoirement en sept sextettes. Chaque ensemble disposera d’abord d’un prélude de quatre heures, en journée, où chaque musicien soumettra deux compositions au band. Place aux arrangements improvisés, donc, pour ces condensés de Late night jazz qui démarreront à 23 h. « On veut rendre la musique jazz plus lucrative », explique Sébastien Fauteux, propriétaire du Bleury-bar à vinyle et concepteur de l’événement. Le Bleury-bar à vinyle a célébré ses deux ans, samedi dernier, avec DJ Poirier comme artiste invité. Pour les nouvelles soirées jazz, plusieurs DJ locaux s’élanceront aux platines vinyles avec une touche de jazz. De quoi donner un son moderne à ce genre souvent considéré comme plus sérieux.

Du dimanche 29 juin au samedi 5 juillet, dès 23 h, au Bleury-bar à vinyle.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.