Séries LNH

Un peu de NFL chez le Lightning

TAMPA — On n’en finit plus de compter le nombre de joueurs de deuxième génération dans la LNH.

Simplement dans la série Canadien-Lightning, on retrouve Vladislav Namestnikov, dont le père, Evgeny, a joué dans la LNH. Dans le groupe d’espoirs du Tricolore, on retrouve aussi les noms de Jarred Tinordi et Christian Thomas, respectivement fils de Mark Tinordi et de Steve Thomas.

Mais chez le Lightning, il y a un autre type de joueur de deuxième génération. Le père de l’attaquant J.T. Brown, Ted Brown, est un ancien joueur des Vikings du Minnesota, dans la NFL.

Ted Brown a porté les couleurs des Vikings de 1979 à 1986 à titre de demi offensif. Il y a connu une saison de plus de 1000 verges au sol. Rien d’extraordinaire, mais c’est une saison de plus que vous et moi (on suppose ici qu’Emmitt Smith et LaDainian Tomlinson ne sont pas des lecteurs assidus de La Presse).

Ted Brown a conclu sa carrière avec 4546 verges au sol, 2850 verges par la passe et 53 touchés. À ses deux dernières saisons, son entraîneur de position était un certain… Marc Trestman.

« Il a pris sa retraite avant ma naissance, a rappelé J.T. Brown, un ailier de 24 ans. Mais j’ai assisté à son intronisation au Temple de la renommée du football collégial en 2013. C’est super de voir des choses de la sorte. Ils ont diffusé des extraits de ses matchs et j’ai aussi pu en visionner sur YouTube. »

L’EFFET DU MINNESOTA

À 5 pi 10 po et 172 lb, il aurait fallu que J.T. Brown soit un athlète d’exception pour percer dans la NFL. Aujourd’hui, il tente plutôt de s’établir comme joueur de soutien chez le Lightning, même s’il n’a jamais été repêché. Cette saison, il a disputé 52 matchs avec le grand club et, pour la première fois de sa carrière, il n’a pas eu à jouer dans la Ligue américaine. En séries, il a participé à 10 des 12 matchs des siens.

Si J.T. Brown a choisi le hockey plutôt que le football, c’est notamment parce que son père a passé sa carrière dans le berceau du hockey américain. « Si j’avais grandi en Caroline-du-Nord comme le reste de ma famille, j’aurais sans doute suivi les pas de mon père », rappelle d’ailleurs le fils.

Cela dit, le paternel a été converti au hockey en voyant son fils gravir les échelons.

« Évidemment, il n’y avait pas beaucoup de hockey en Caroline-du-Nord, donc il s’y connaissait très peu. Mais maintenant, il connaît tout, il suit le hockey, il vient me voir jouer, mais ça, je soupçonne qu’il le fait aussi pour fuir les hivers du Minnesota ! »

Football et baseball

Selon le National Post, au moins trois autres joueurs dans l’histoire de la LNH ont un père qui a joué dans la NFL : Mike O’Connell, Ben Hankinson et l’ancien du Canadien Barry Richter. Au baseball, Jeff Petry est devenu le premier joueur de la LNH dont le père a joué au baseball majeur.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.