Innovation

Toit vert sur l’esplanade

Petits et grands s’amuseront à marcher sur la membrane solaire photovoltaïque du «toit vert» installé depuis juillet sur l’esplanade du Parc olympique de Montréal. Cette membrane est testée pour la première fois au Canada et, déjà, elle alimente en électricité les tours d’éclairage avoisinantes.

Nommée l’Esplanade solaire VTM, cette toiture pédagogique est l’œuvre de Vert Toit Montréal, et vise à exposer, sur une couverture typiquement montréalaise, les solutions de rechange écologiques aux toits plats traditionnels.

À des fins de démonstration, un petit bout du revêtement est en fibre de verre (entreprise Midex), «le matériau idéal si on veut végétaliser un toit», soutient Jean-Lévy Champagne, vice-président, marketing et projets, de Vert Toit Montréal.

Animation

Les samedis et dimanches, en présence d’un animateur, les enfants peuvent arroser concombres et poivrons en bacs avec l’eau de pluie entreposée dans un réservoir de 3000 L bordant la membrane solaire. Ils pourront, au gré de l’évolution du jardin, cueillir des fines herbes, des plantes médicinales (calendula, consoude), des fleurs comestibles ou des plantes à teinture (sureau, capucine, verge d’or). «Après leur première visite, des jeunes qui demeurent dans le coin, et même des adultes, reviennent pour jardiner avec nous», relate Natachat Danis, animatrice à l’Esplanade solaire VTM et présidente d’Éco Gaïa, organisme spécialisé dans les jardins de plantes utilitaires.

Espaces de vie

Pour M. Champagne, tous les toits devraient être des espaces de vie: «Ils devraient porter de la végétation, une pergola ou une terrasse, explique-t-il. Au minimum, leur couleur devrait être de couleur pâle, pour défavoriser les îlots de chaleur urbains.»

Le «hic», pour la plupart des maisons, c’est que la structure du toit n’est pas assez forte pour supporter une pergola ou des bacs de jardinage. Ce qui fait dire à M. Champagne que les normes de construction «devraient exiger des toits aux poutres espacées de 12 pouces, et non de 24».

Développement durable

Deux étudiantes de l’UQAM observeront les performances de ce toit éducatif, l’une sur le plan de la membrane solaire, et l’autre, du réservoir d’eau.

«Je veux comparer la production d’électricité de la membrane solaire avec celle des modules photovoltaïques installés juste à côté», explique Guyane Lévesque. Son projet s’inscrit dans le cadre d’un certificat en recherche énergétique durable.

«L’Esplanade solaire VTM correspond tout à fait au volet développement durable de la programmation de l’Esplanade Financière Sun Life, explique Justine Lord-Dufour, porte-parole du Parc olympique, les deux autres volets étant le sport et la culture. En prime, cette installation fournit de l’électricité et retient une partie de l’eau de ruissellement.»

Juste à côté du toit pédagogique se trouve le jardin de Paysage Solidaire – fruits, légumes, fines herbes et fleurs –, avec ses propres ateliers et animations. Un complément parfait à cette agréable sortie éducative en famille.

verttoitmtl.com

parcolympique.qc.ca

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.