Louisiane 

La Nouvelle-Orléans en veille d’alerte ouragan à l’approche de Barry

Une partie de la côte de Louisiane a été placée, hier soir, en veille d’alerte ouragan face à l’avancée de la tempête tropicale Barry, qui devrait déverser des pluies diluviennes, en particulier sur La Nouvelle-Orléans, très exposée aux inondations.

La tempête se trouvait hier soir à 145 kilomètres au sud-est de l’embouchure du Mississippi et progressait relativement lentement. Par conséquent, la grande quantité de précipitations qu’elle charrie devrait tomber sur une zone limitée.

« Je suis un peu nerveuse », a confié à l’AFP Lorraine Jones, venue de Charlotte en Caroline du Nord pour un congrès. « Actuellement, je me sens en sécurité, mais, si les choses s’aggravent, nous bougerons. »

Les services météorologiques de la ville située en dessous du niveau de la mer ont encore prévenu d’une « menace d’importantes inondations » due à « de fortes pluies [qui] pourraient entraîner des crues soudaines et des crues des principaux cours d’eau potentiellement mortelles ».

Les autorités ont rappelé que les inondations étaient responsables de 75 % des morts lors d’un ouragan.

Barry pourrait devenir un ouragan tard ce soir ou tôt demain matin, juste avant que son centre atteigne les côtes.

Le Centre national des ouragans a lancé hier soir une veille d’alerte « ouragan », ce qui survient environ 36 heures avant que les zones concernées commencent à ressentir des vents dignes d’un ouragan.

« Nous prévoyons un ouragan de catégorie 1 lorsqu’il touchera terre, ce qui se produira à notre avis [demain] matin », a déclaré John Bel Edwards, gouverneur de Louisiane. « Il s’agira d’un épisode de pluie extrême. »

Selon le président des États-Unis, Donald Trump, il est « impératif » de suivre les directives des autorités fédérales et locales. « Nous travaillons étroitement avec elles. S’il vous plaît, soyez préparés, soyez prudents et soyez en sécurité », a-t-il gazouillé hier soir à l’adresse des habitants.

Premier ouragan

Si les prévisions se concrétisaient, Barry serait le premier ouragan de la saison dans l’Atlantique, qui s’échelonne de juin à novembre. La catégorie 1 – sur l’échelle de Saffir-Simpson, qui en compte 5 – affiche des vents d’au moins 119 km/h.

M. Edwards, qui a placé mercredi la Louisiane en état d’urgence pour pouvoir mobiliser davantage de moyens, a autorisé, hier, la mobilisation d’un maximum de 3000 membres de la Garde nationale.

La Nouvelle-Orléans porte encore les stigmates du puissant ouragan Katrina de catégorie 5, de la fin d’août 2005. Les digues avaient cédé sous le poids de l’eau, qui a inondé 80 % de la cité.

1836

Nombre de morts causés par l’ouragan Katrina, dont environ un millier à La Nouvelle-Orléans, selon le bilan officiel

Le Corps du génie de l’armée de terre a précisé que les digues du sud de la ville suscitaient quelques inquiétudes, mais semblaient présenter de faibles risques pour la cité elle-même, d’après la chaîne CBS.

Un responsable local a affirmé mercredi que les 118 pompes disséminées dans la ville étaient opérationnelles et que leur « capacité [était] optimale ».

Il reste que Grace Hick, vélotaxi de 25 ans, surveillait de près le comportement du plus grand fleuve d’Amérique du Nord, soupesant l’option d’aller se réfugier chez des amis à Atlanta.

« Il semble que la fenêtre pour prendre une décision d’évacuation est aujourd’hui », a-t-elle relevé.

Le Mississippi s’est rapproché de son seuil de crue (5,18 m) : vers 22 h, hier soir, il s’écoulait à 4,93 m à La Nouvelle-Orléans.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.