Le chiffre du jour

30 millions

Montant de la bourse qui sera partagée entre les 24 équipes qui participent au Mondial féminin de soccer, dont le coup d’envoi a été donné hier en France. Il s’agit d’une somme deux fois plus importante que lors de la dernière présentation du tournoi, au Canada, en 2015, mais très inférieure à celle de 400 millions remise l’été dernier aux hommes, en Russie. — D’après l’AFP

Incroyable mais vrai !

C’est le résultat qui compte

Une façon peu orthodoxe – et particulièrement dure sur l’orgueil – de réussir un retrait…

Baseball

Le Baseball majeur s’entiche de Londres…

Le baseball majeur a annoncé une série de deux rencontres à Londres entre les Cubs de Chicago et les Cardinals de St. Louis. Ces deux matchs opposant les deux grands rivaux seront disputés les 13 et 14 juin 2020, au Stade olympique. Les Yankees de New York et les Red Sox de Boston doivent quant à eux disputer les deux premiers matchs de saison de la MLB en Europe, les 29 et 30 juin prochains, au Stade olympique de Londres également. Le maire de la ville, Sadiq Khan, a déclaré dans un communiqué qu’il s’agissait « d’une autre preuve que Londres est prête à accueillir les plus grandes équipes sportives de partout dans le monde ».

— Associated Press

Basketball

… et la NBA du Mexique

Pour sa part, la NBA présentera deux rencontres de la prochaine saison à Mexico. Les Mavericks de Dallas affronteront les Pistons de Detroit le 12 décembre à l’Arena Ciudad, a annoncé la ligue hier. Les Suns de Phoenix feront face aux Spurs de San Antonio au même endroit deux jours plus tard. Il s’agira des 29e et 30e matchs de la NBA disputés au Mexique depuis 1992. C’est la quatrième saison d’affilée que la NBA présente deux de ses matchs du calendrier dans ce pays.

— Associated Press

Soccer 

Fini l’inégalité salariale en Australie

Les footballeuses professionnelles australiennes ont remporté une victoire, hier, avec une augmentation salariale qui va leur permettre de bénéficier de la même rémunération minimale que leurs collègues masculins. Aux termes d’un nouvel accord collectif dévoilé le jour même de l’ouverture de la Coupe du monde féminine en France, le salaire annuel de base des joueuses de la W-League (le championnat féminin australien) a été augmenté de 33 %, à 16 344 dollars australiens (10 100 euros). Bien que la saison de la W-League soit beaucoup plus courte que celle de l’A-League masculine, le salaire de base des femmes est désormais proportionnellement le même que celui des hommes. La Fédération australienne de football (FFA) a salué un accord « qui répond au principe d’égalité des genres, la même rémunération de base pour le même travail de base ».

— Agence France-Presse

hockey Sabres de Buffalo

Un contrat de 72 millions pour Jeff Skinner

Les Sabres de Buffalo ont fait signer un contrat de huit ans, d’une valeur annuelle moyenne de 9 millions US, à l’attaquant Jeff Skinner. À sa première campagne avec les Sabres la saison dernière, le joueur canadien de 27 ans a mené l’équipe avec 40 buts, un sommet personnel en carrière. En 661 matchs dans la Ligue nationale, Skinner totalise 442 points, dont 244 buts. Choix de premier tour – septième au total – des Hurricanes de la Caroline en 2010, Skinner a été élu recrue par excellence dans la LNH en 2010-2011. Il a été choisi deux fois à titre de participant au match des Étoiles de la LNH, soit en 2011 et en 2019. — La Presse canadienne

Football

Les Texans congédient leur DG

De façon abrupte, les Texans de Houston ont congédié le directeur général Brian Gaine, moins de 18 mois après son entrée en fonction. Dans un communiqué, le propriétaire Cal McNair a reconnu que le moment de la décision pouvait paraître étrange, mais ajouté qu’elle avait été prise dans l’intérêt de l’organisation. Gaine avait été embauché pour remplacer Rick Smith en janvier 2018. Les Texans ont affiché un dossier de 11-5 pendant sa première saison à ce poste, après qu’il eut passé l’année 2017 à titre de vice-président du personnel des joueurs chez les Bills de Buffalo. Chris Olsen, vice-président senior de l’administration football, gérera les opérations de l’équipe pendant que les Texans se chercheront un nouveau directeur général. — La Presse canadienne

Golf  Omnium canadien

Snedeker au sommet de son art

Le record de Brandt Snedeker en début de journée n’a pas été suffisant pour résister aux poussées de Scott Brown et de Matt Kuchar, hier, à l’Omnium canadien.

Snedeker a égalé un record du tournoi grâce à une carte de 60 (- 10) et il s’est emparé de la tête après les premiers départs de la journée. En après-midi, Brown et Kuchar ont toutefois joué 63 (- 7) pour conclure la deuxième ronde à égalité au sommet du classement (- 12).

Brown et Kuchar ont admis que la ronde de Snedeker était un couteau à double tranchant. D’une part, elle les mettait au défi d’offrir leur meilleur golf, mais de l’autre, elle confirmait qu’il était possible d’inscrire de bas pointages.

« Tu as l’impression que tu dois aller sur le terrain et connaître une bonne ronde, mais tu as aussi l’impression que tu peux obtenir un très bas pointage, a affirmé Brown. La clé est simplement de ne pas être trop offensif. J’ai été offensif, mais prudent. »

Le Suédois Carl Pettersson et Snedeker sont les seuls joueurs à avoir joué 60 dans l’histoire du tournoi. Pettersson l’a fait au St. George’s, à Toronto, en 2010, en route vers la victoire. Greg Norman a aussi joué - 10 avec un pointage de 62 à Glen Abbey, en 1986.

« Je n’ai pas peur de viser un bas pointage. Je suis conscient que ces journées n’arrivent pas souvent, a dit Snedeker, qui a réussi une ronde de 59 au Championnat Wyndham, en août dernier. Je suis presque aussi excité quand je sens que ça peut se produire. »

Snedeker a été un des rares golfeurs à constamment réussir les longs coups roulés, hier.

« Ça ne m’avait pas aidé [jeudi]. Je crois que j’ai laissé tous mes coups roulés à court [du trou], a-t-il mentionné. J’étais excité ce matin parce que je suis arrivé sur le terrain et je savais qu’il allait être plus rapide. Je savais que je pourrais être plus offensif. »

Quatre Canadiens se retrouvent à 4 coups ou moins de la tête. Nick Taylor (65) était à égalité avec Snedeker au troisième rang (- 11). Adam Hadwin (66) occupe seul la sixième position, à - 9.

Les Ontariens Ben Silverman et Mackenzie Hughes partagent la septième place avec quatre autres golfeurs (- 8). Silverman a d’ailleurs grimpé de 98 échelons grâce à une ronde de 61 (- 9).

« On pourrait juste ignorer Brandy [Snedeker] et dire que j’ai remis la meilleure carte de l’histoire de l’Omnium canadien », a déclaré Silverman en riant.

Aucun Canadien n’a gagné le tournoi depuis Pat Fletcher, en 1954.

— La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.