Les bienfaits du vélo

Moyen de transport écolo et économique, le vélo s’avère une façon facile et peu onéreuse de pratiquer une activité physique régulière qui peut engendrer de réels bienfaits pour votre santé. En voici un survol pour vous donner envie de bouger sur deux roues.

Renforce le système cardiovasculaire

Comme tous les sports d’endurance, le vélo permet de travailler le système cardiovasculaire. Plus précisément, cette activité physique stimule le muscle cardiaque, améliore la fluidité du sang et provoque une vasodilatation des artères, ce qui réduit sensiblement les risques de maladies cardiovasculaires. Pédaler régulièrement peut également aider à réduire la tension artérielle et le taux de mauvais cholestérol.

Tonifie les muscles

Pratiquer le vélo représente un bon exercice pour préserver — et même augmenter — la masse musculaire. Cela se révèle particulièrement vrai pour les muscles des membres inférieurs comme les quadriceps, les ischiojambiers, les adducteurs, les mollets et les fessiers. Le cyclisme fait également travailler, dans une certaine mesure, la musculature du haut du corps tels les abdominaux, les pectoraux, le dos et les bras.

Atténue le stress

La bicyclette se révèle une activité physique qui permet d’évacuer le stress et de contrer ses effets néfastes. Elle favorise notamment la sécrétion des endorphines, des substances produites par le cerveau aux propriétés calmantes et euphorisantes, ce qui procure une sensation de détente psychique et de bien-être.

Remonte le moral

Que vous pédaliez sur votre sentier favori ou sur une piste cyclable au centre-ville, le vélo s’avère excellent pour améliorer le moral et la santé psychologique. Cette activité sportive augmente le niveau de certains neurotransmetteurs du cerveau, en particulier la dopamine et la sérotonine, des régulateurs de l’humeur qui ont un impact positif sur le moral et qui aident à prévenir la dépression.

Améliore l’équilibre

Rouler à vélo favorise l’équilibre et la coordination. Ce type d’exercice aide donc, par la même occasion, à prévenir les chutes et à réduire les fractures. Et cela est encore plus vrai, plus on avance en âge. Voilà une autre bonne raison pour rentrer du travail à vélo ou aller se balader à 2 roues !

Fortifie les os

Comme tout exercice régulier, le vélo se révèle bénéfique pour préserver la qualité de la masse osseuse. Cette activité physique stimule la formation osseuse, ce qui renforce le squelette et permet de prévenir les risques d’ostéoporose. Enfourcher une bicyclette représente donc un bon moyen de garder notre squelette en santé !

Contribue au contrôle du poids

La pratique régulière du vélo permet de brûler des calories, ce qui aide au maintien d’un poids santé. Cela est d’autant plus vrai que cette activité physique augmente le métabolisme de base, soit les besoins énergétiques de l’organisme pour maintenir en activité les fonctions vitales. Pédaler régulièrement augmente donc les dépenses caloriques, ce qui limite les risques de surpoids et d’obésité ainsi que les problèmes associés tels que le diabète et l’hypertension.

Favorise la circulation sanguine

Le cyclisme s’avère vivement recommandé aux personnes qui souffrent d’une mauvaise circulation sanguine. Le mouvement de flexion-extension de la jambe fait travailler les muscles profonds, ce qui favorise la remontée du sang et améliore donc significativement la circulation. Le vélo favorise aussi la dilatation des vaisseaux, ce qui améliore l’irrigation des muscles et des organes.

Aide à mieux dormir

Comme d’autres sports, le cyclisme aide à mieux dormir. Une sortie à vélo laisse en effet une sensation de fatigue physique très agréable, facilitant ainsi un sommeil sain et réparateur. Cela est d’autant plus vrai que ce type d’exercice aérobique accroît la qualité du sommeil lent profond, la phase la plus importante pour récupérer physiquement.

Diminue le risque de diabète

En réduisant certains facteurs de risque de diabète de type 2 comme l’obésité et l’hypertension artérielle, le vélo diminue le risque de souffrir de cette maladie. De plus, la pratique régulière de ce sport réduit la production d’insuline produite par le pancréas et améliore son utilisation par l’organisme. Elle aide également à contrôler la glycémie, soit le taux de sucre dans le sang.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.