Chronique

Les bons docteurs

J’ai poussé un cri étouffé, comme Magalie Lépine-Blondeau dans Boomerang, en lisant le texto, qui a clignoté dans mon téléphone il y a quelques semaines. « Bonjour Hugo. C’est Sophie Mottard. Oui, oui, Dre Mottard. Je voulais te dire un gros merci pour tes commentaires sur la série De garde 24/7. »

Il y en a dont les genoux flanchent devant Véronique Cloutier, Louis-José Houde ou le gars de la pub de Pepito Sangria qui se fracasse une assiette sur la tête. Moi, ce sont les médecins de la docusérie de Télé-Québec qui m’impressionnent par leur calme, leur professionnalisme et leur empathie.

Dans le premier épisode de la cinquième saison de De garde 24/7, que Télé-Québec relaie ce soir (à 20 h), les bons docteurs de Maisonneuve-Rosemont ne paniquent jamais alors que leur hôpital frôle le chaos, en pleine période des Fêtes.

Le préféré de bien des téléspectatrices, le Dr Éric Gagnon, navigue dans une « urgence jammée », où la pratique de la médecine de corridor comporte plusieurs risques. Le Dr François Marquis, toujours pertinent à On va se le dire à Radio-Canada, traite un patient qui se noie dans son propre sang.

Et un petit nouveau, le chirurgien général et colorectal Jean-Sébastien Trépanier, soigne avec autant d’humanité que ses collègues. Vraiment, ces trois médecins-là forment un trio du tonnerre, sur lequel on espère tous tomber en cas de maladie aiguë.

Au deuxième épisode, nous renouons avec l’urgentologue Mona Khattabi et la chirurgienne plastique Michèle Tardif, en plus de rencontrer le sympathique cardiologue Nicolas Pranno, qui débloque une quantité record d’artères pendant son quart de travail.

Ça fait franchement du bien de voir autant de gens s’exprimer de façon claire et concise à la télévision, en utilisant un français impeccable. 

C’est également rassurant de voir tous ces médecins se dévouer autant pour sauver des vies. Et on sent qu’ils ne se décarcassent pas que pour les caméras.

De garde 24/7 ne montre pas que les bons côtés de notre système de santé. Manque de matériel, pénurie de personnel ou équipes sur le point d’exploser, c’est aussi ça la réalité des hôpitaux québécois, que la docusérie de Télé-Québec n’occulte pas.

Au dernier gala des Gémeaux, De garde 24/7 a raflé cinq prix, tous mérités. Voilà un bel exemple de télé intelligente, percutante et divertissante.

Sachez que vous pouvez également rattraper tous les épisodes de toutes les saisons de De garde 24/7 gratuitement sur le site web de Télé-Québec.

Obsession 100 % numérique

Les candidats d’Occupation double ont-ils une formation secrète en astronumérologie ? S’envoient-ils des messages codés que même le mathématicien Alan Turing n’arriverait pas à déchiffrer ? Sinon, pourquoi les célibataires sud-africains parlent-ils toujours avec des pourcentages, comme s’ils commentaient l’état de la batterie de leur cellulaire ?

Ce tic de langage, en plus de l’anglais saupoudré dans chacune des conversations, agace à 300 % quand on y prête une oreille attentive. Louis-Philippe, alias le King Kong de la jungle ou le dieu « philippino », selon Rym, a fait des probabilités sa spécialité.

« Je suis ici pour 100 % vivre le voyage », a-t-il remarqué lors de son escapade à La Réunion dimanche soir. Question ici : vivre un voyage à 33 %, ça ressemblerait à quoi ? Passons.

Enfin branché sur ses amours, le même Louis-Philippe a tranché : « Je vais aller vers Rym 100 %. »

Le 100 % a la cote dans les trois maisons. Camille a admis avoir exagéré sa « réaction 100 % ». Kevin, à propos de son ex-flamme Camille, a finement observé qu’elle était stratégique « sûr, 100 % ». En même temps, a poursuivi Kevin, « si Cam a voulait me dire, genre, je reviens avec toi 100 %, man, je le ferais, man ».

De nature intense fois 1000, Jennifer n’allait pas se contenter d’un maigre 100 %. Elle a augmenté la mise. « T’es mon genre de gars à 200 % », a soufflé Jen à Kevin, le roi de la bronzette en string couleur peau.

Toujours confiante, malgré son statut précaire dans l’aventure, Jennifer a fanfaronné : « LP est down sur moi à 200 %. » C’est fou ce que quelques verres de Bon Vivant font pour la confiance en soi.

C’est tout de même le grand Kiari qui a poussé l’analyse statistique à son plus haut niveau. À propos du retour de Jen dans les tops de Kevin, Kiari lui a suggéré : « Tu y vas à 110 millions de pour cent, tu ne te poses pas de questions. »

Imaginez si Kevin y allait à 110 millions de pour cent fois 1000. Là, il percerait le top 4 établi par Camille en prévision de la finale. Certain à 100 %.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.