LE CHIC SELON...

Valérie Roberts

Grande fan de Gwen Stefani, Valérie Roberts aime les allures colorées. La jeune femme, qu’on peut écouter à la radio à CKOI et voir à l’émission Code F à VRAK, rêve de magasiner dans une grande capitale de la mode et ne se sépare jamais de son blouson de cuir, un incontournable dans sa garde-robe.

Pour moi, la beauté, c’est...

La beauté… C’est un concept tellement abstrait que je trouve qu’il est vraiment difficile de répondre à cette question. On ne peut pas passer à côté de la beauté esthétique, c’est souvent la première chose qui nous vient en tête et c’est la définition du dictionnaire. Mais dans cette même définition, on mentionne aussi les qualités intellectuelles ou morales. Alors donc, je répondrai que pour moi, la beauté, ce sont les gens qui m’entourent, le bonheur qu’ils m’apportent. Oui, ces gens sont aussi physiquement très beaux.

Le matin, mon rituel beauté :

Je prends ma douche et je nettoie mon visage avec l’huile Beauté Divine de Corpa. En sortant, j’applique deux produits SkinCeuticals : Metacell Renewal, qui me permet de corriger les petits défauts de ma peau, et l’hydratant Daily Moisture.

Ma trouvaille beauté ou mode :

La quête du je-m’en-foutisme, c’est-à-dire l’art d’essayer d’arrêter de m’en faire avec ce que les gens pensent de mes trouvailles beauté ou mode. Ma découverte, c’est l’idée de vivre pleinement mon individualité et ma créativité sans me soucier de l’opinion des autres.

Ce que j’ai dans mon sac à main :

Mon portefeuille, mon cellulaire, une batterie supplémentaire pour mon cellulaire, mes clés et beaucoup trop de rouges à lèvres.

Rouge à lèvres ou gloss ?

Ça dépend du look que je désire, mais en règle générale, ce sera rouge à lèvres.

Une bonne adresse à faire partager :

Une fois par mois, je vais au Bar à ongles Candy, situé au 6128, rue Saint-Hubert, à Montréal, pour me faire faire les ongles. J’en profite pour jaser avec la très divertissante et hautement talentueuse Tamara. Et je passe aussi beaucoup de temps à la Clinique Skins, au 4638, boulevard Saint-Laurent, pour les soins de ma peau et pour mon épilation. Ouch ! Mais hourra pour les résultats phénoménaux !

Talons hauts ou chaussures de course ?

Ouf, c’est beaucoup trop difficile de choisir. Au quotidien, j’opte pour les chaussures de sport, mais je ne serais pas capable de me passer de mes talons hauts. J’aime la confiance qu’ils me donnent. Et en plus, il y a tout de même un beau grand pied qui sépare les lèvres de mon mari des miennes !

Ce que je ne ferais jamais au nom de la beauté :

Je ne pense pas que je puisse dire jamais à quelque chose…

Mon modèle ou inspiration de style ou beauté :

Gwen Stefani, encore et toujours.

Un incontournable dans ma garde-robe :

Mon manteau de cuir, qui doit être la seule pièce de vêtement qui me suit depuis des années.

Un esprit sain dans un corps sain, ce que je fais pour garder la forme :

Chaque jour, je me botte les fesses pour faire du yoga. Pour être franche, je déteste en faire, mais mon corps adore ça. J’ai tendance à être très stressée et anxieuse, donc mon corps devient facilement rigide... Le yoga est la seule chose qui me permet de le détendre. Aussi, j’adore jogger et les entraînements de sept minutes.

Mon faux pas beauté :

Ça m’arrive beaucoup trop souvent pour n’en avoir qu’un. Quand on ose, c’est souvent ce qui se passe... Cela dit, vite de même, je dirais l’abus de poudre bronzante. J’aime avoir un teint santé, mais j’oublie souvent que ma peau toute tachetée de taches de rousseur est pas mal plus blanche que basanée...

Ma tenue gagnante pour me sentir en beauté :

Quand je ne sais pas quoi mettre, mais que je veux être certaine de me sentir bien, je demande à mon chum de choisir pour moi. Quand j’enfile ce qu’il m’a proposé, il me dit tellement qu’il me trouve belle que je me sens bien dans ma peau. S’il n’est pas là, j’opte pour mon plus récent achat. C’est souvent ce que j’ai le plus le goût de porter...

Une folie ou une extravagance dont je rêve :

J’aimerais bien aller magasiner dans une grande capitale de la mode et me faire servir du champagne pendant que j’essaie beaucoup trop de tenues haute couture. Dans le fond, je veux être Pretty Woman (en oubliant l’aspect ex-prostituée).

Si on me croise au dépanneur, je serai habillée en…

... jogging. Eh oui, je suis souvent en linge mou.

Une petite confidence :

Je ne suis pas capable de laisser aller la tendance des couronnes de tresses. Je sais qu’on devrait cesser d’en faire parce qu’on en a trop vu, mais je les aime encore d’un amour très profond. Et sincère. Ça et les couronnes de fleurs, je ne décroche pas.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.