Déco

RÉALISER UN ASSEMBLAGE DE CADRES

Habiller un mur de la maison avec des photos, des œuvres ou des objets coups de cœur constitue une bonne façon d’affirmer vos goûts et votre style décoratif. Avec audace et liberté, cet assemblage apportera de la personnalité à votre décor. Marche à suivre.

Déterminer le point focal

Le cadre vedette du regroupement devrait se trouver à la hauteur des yeux, soit à environ 1,60 m du sol. Vous pouvez tricher un peu vers le haut si le plafond est particulièrement haut. Situez le point focal au centre du mur, ou encore décalez-le vers la gauche ou vers la droite pour obtenir un effet plus dynamique. C’est à cet endroit que doit être installée l’œuvre que vous jugez la plus intéressante, la vedette autour de laquelle vous bâtirez votre composition avec les cadres secondaires. Idéalement, choisissez-en un de bon format.

Planifier votre assemblage

Disposez les cadres au-dessus, en bas et à côté du point focal, en alternant les formats, les couleurs et les styles. Évitez de créer un effet croissant ou décroissant ou encore de trop aligner les œuvres. Le plus facile est de les placer de façon à recréer une forme géométrique (rectangle, cercle, etc.), mais ce n’est pas une règle absolue. Pour vous simplifier la vie avant de percer le mur, découpez des gabarits de papier et faites des essais à plat, au sol. Ensuite, sur le mur, notez au crayon l’endroit de chacune de vos toiles. Vous pourrez ainsi vous assurer de réaliser un montage harmonieux.

Mettre en valeur ses œuvres

À peu près n’importe quelle image peut faire partie d’un regroupement. Ce qui fera la différence  ? Un encadrement de qualité et de beaux passe-partout pour les œuvres plus petites. Vous pouvez opter pour des cadres assortis, ou encore pour une variété de couleurs et de matériaux. Dans les brocantes, il est possible de dénicher des cadres anciens qui ajouteront de la texture à votre composition. Ils sont très à la mode, et même souvent posés au mur, sans œuvre à l’intérieur.

Il est recommandé de respecter une distance constante d’environ 5 cm entre les cadres.

Idées intéressantes

Actuellement, la tendance est aux compositions éclectiques qui mélangent les photos, les œuvres en papier ou tissées, les étagères, la vaisselle et les objets et curiosités. Des idées originales  ? Un panier tressé, de vieilles clés en métal rouillé, un petit tapis mural, un crochet auquel on suspendra une petite plante ou une boîte à lunch en métal rétro. Pour remplir les cadres traditionnels, outre les photos, les sérigraphies ou les œuvres peintes, pensez aux cartes postales, aux publicités rétro, aux coupons de tissus, aux vieux vinyles ou à de jolies citations imprimées.

Conseils pour éviter les faux pas

La largeur du regroupement devrait être proportionnelle au mobilier qui se trouve à proximité, et le dégagement en hauteur et sur les côtés devrait être suffisant pour ne pas que les gens s’accrochent dans votre déco. La distance minimum entre les fauteuils et les cadres devrait être de 40 centimètres, ou un peu moins si on installe le tout au-dessus d’une console ou d’un buffet. L’ensemble devrait couvrir au moins la moitié de la largeur du meuble, sans trop le dépasser. Enfin, il est judicieux de répartir les toiles de différentes tailles en évitant «  d’écraser  » les œuvres de petit format.

Conseils d’accrochage

Pour un joli coup d’œil, il est essentiel de s’assurer que toutes les œuvres sont bien au niveau. Pour vous en assurer, fixez les coins des cadres avec de l’adhésif en mousse double face ou de la gommette bleue. Au moment d’accrocher un cadre ou un objet à un mur creux, privilégiez un clou à tête évasée.

Pour les œuvres plus lourdes, utilisez des vis et chevilles adaptées au poids des cadres.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.