Sortir

À la carte

Le Montréal gastronomique se réinvente sans cesse. Ouvertures de restaurants, nouveaux menus, chefs qui changent d’enseigne, événements… Chaque semaine, notre journaliste vous présente ce qu’il ne faut pas manquer pour bien boire et bien manger.

En vedette

De Bali à Montréal

À Bali, dans le village de Canggu, un restaurant fait le régal des nombreux touristes depuis un peu plus de deux ans. C’est le Montréalais Kevin Latrem qui est derrière cet établissement fort populaire, qu’il a lancé avec l’aide du chef Robin Filteau-Boucher (Les chefs !, Hà) et dont le décor est signé par la designer Amlyne Phillips (Kampai Garden, Café Bazin, Madame Bovary). Après quelques saisons passées sous le soleil balinais et désireux de se consacrer à un nouveau projet, voici que le restaurateur – connu pour son association avec l’équipe d’A5, le Fitzroy, Apt. 200 et Mayfair, notamment – est de retour sur le sol montréalais, afin d’apporter un peu de chaleur dans la grisaille automnale avec Gypsy Bali Montréal. Il a rassemblé autour de lui la même équipe qui a fait son succès et a investi le local laissé vacant par le Kozu, rue Rachel Est, et auquel Mme Phillips a donné un look beaucoup plus lumineux, invitant à la détente et à la fête. En cuisine, le chef s’inspire de la carte balinaise qu’il avait créée, mais en y ajoutant des ingrédients locaux de saison et un certain raffinement dans les techniques utilisées. L’endroit se veut un café-bar, ouvert de tôt le matin à tard le soir, et propose une cuisine d’inspiration exotique tout en fraîcheur et en simplicité. Pensez toast à l’avocat, mais aussi smoothie vert vitaminé, bols en plusieurs déclinaisons et salades-repas colorées – avec de nombreuses options végétariennes et véganes. Le week-end, un menu brunch est de mise et, en soirée, une invitante carte de cocktails aux accents exotiques est proposée, alors que l’atmosphère se fait plus festive. De quoi se croire à Bali, sans le long voyage en avion !

500, rue Rachel Est

Nouveauté

Le maître du brunch au Bloomfield

Il avait ravi les amateurs de brunchs avec sa carte inventive, appétissante et hautement « instagramable » de déjeuners au Melbourne Café l’an dernier. Voici que le chef et « maître du brunch » Saad Fouad Bahbahani est de retour pour sustenter les foodies affamés, mais cette fois au Bloomfield, sympathique café et resto lancé par Caroline Dumas, connue pour avoir fondé SoupeSoup. On salive déjà devant le menu, qui se décline du granola santé coloré au gargantuesque sandwich déjeuner Kentucky au poulet frit, en passant par l’exotique plateau déjeuner Jérusalem. Servi du vendredi au dimanche, de 10 h à 15 h. N’oubliez pas de réserver !

1199, avenue Van Horne

Actualités

Montréal à table, c’est parti !

C’est la semaine dernière qu’a été officiellement lancée la septième édition du toujours très couru événement MTLàTABLE, une initiative de Tourisme Montréal. Encore cette année, les Montréalais pourront profiter de tables d’hôte du soir à prix doux (23 $, 33 $ ou 43 $ selon les établissements) et même de brunchs à 17 $, du 1er au 11 novembre. Quelque 150 restaurants de tous les quartiers de la ville y participent cette année. Nouveauté au menu : trois chefs ont été invités à créer des plats inspirés d’une œuvre de la collection d’art québécois et canadien du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). À découvrir au restaurant de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, au Virunga et au restaurant du MBAM. Convaincu ? Il reste plus qu’une chose à faire : réserver au plus vite, car les places s’envolent comme des petits pains chauds !

En visite

Une fin de soirée au Hopkins

Le Hopkins est vraiment une perle cachée dans l’hyperactif monde de la restauration montréalaise. Ouvert il y a un an, cet établissement du quartier Notre-Dame-de-Grâce, mené par le talentueux et jeune chef Liam Hopkins, fait assurément partie de nos endroits favoris dans l’île avec ses assiettes inspirées et ses délicieux cocktails tout en fraîcheur. Voici une occasion supplémentaire de découvrir l’endroit avec le lancement du nouveau menu de fin de soirée. Proposée du jeudi au samedi de 21 h à minuit, la courte carte permet de goûter à la cuisine du chef dans un cadre plus décontracté. Y sont proposées des variations sur certains classiques du restaurant – tartare de bœuf, poulet frit, planche de charcuteries maison – et quelques nouveautés, dont le délicat ceviche de daurade et les délicieuses ailes de canard confites croustillantes. À ne pas manquer.

5626, avenue de Monkland

Au calendrier

Oystermania

Fous des huîtres ? Voilà l’occasion d’en manger jusqu’à satiété dans le cadre d’Oystermania, qui prend d’assaut près de 25 établissements de la grande région montréalaise jusqu’au 21 octobre. Chaque restaurant participant propose donc à son menu une douzaine d’huîtres fraîches, accompagnées d’un accord d’alcool choisi, pour seulement 10 $. Pour en profiter, il suffit de réserver votre place en ligne.

Terrasse d’automne

La fin de la saison des terrasses vous déprime ? Profitez des derniers week-ends d’octobre pour bruncher sur la Terrasse William Gray qui est, oui, chauffée à 22 °C et partiellement couverte. Située au 8e étage de l’hôtel du même nom, la terrasse offre une superbe vue sur le Vieux-Montréal, alors que le chef de l’endroit, Marc-André Perreault, a concocté une carte alléchante pour le brunch, allant de la tartine de saumon fumé et ricotta à la poutine « brunch ». Offert les 20, 21, 27 et 28 octobre, réservations recommandées.

Le Gala des Grands Chefs

Tenu chaque année au Fairmont Le Manoir Richelieu, le Gala des Grands Chefs propose une expérience gastronomique de haut niveau et une découverte des producteurs de la région de Charlevoix. La 18e édition, qui se déroulera les 26 et 27 octobre, se veut un clin d’œil au Sommet du G7, tenu à l’hôtel plus tôt cette année, et se décline autour du chiffre 7, avec 7 chefs invités – dont Francis Wolfe (Le Hatley), Hakim Chajar (Miel), Baptiste Peupion (Fairmont Le Reine Elizabeth) et Émile Tremblay (Faux-Berger) –, 7 pays à l’honneur et 7 services pour le grand repas du samedi soir. Le vendredi, le Grand Marché permettra de découvrir les producteurs de la région en dégustant des plats préparés par la brigade culinaire du Manoir. Différents forfaits sont offerts, certains incluant l’hébergement en occupation double.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.