BILAN DE STATISTIQUE CANADA

Plus du quart des demandeurs d'asile en 2017 étaient des enfants

En 2017, une proportion élevée de demandeurs d’asile au Canada était des enfants âgés de 0 à 14 ans, soit plus de 26 % du total.

C’est ce qui ressort d’une étude de Statistique Canada, publiée hier matin, qui fait le bilan des demandes d’asile des dernières années.

Entre 2015 et 2018, le nombre de demandes d’asile au Canada a plus que triplé. Il y a eu 55 000 demandeurs l’an dernier. Le rythme de la croissance a donc ralenti, mais le total est bien supérieur au sommet atteint 10 ans auparavant.

Si la plus grande part de cette augmentation s’explique par la hausse du nombre de migrants dits irréguliers qui arrivent par les points d’entrée officiels, « il y a aussi eu une augmentation du nombre de demandes d’asile soumises par les personnes entrant au Canada de façon régulière », peut-on lire.

D’Haïti, du nigEria et des états-unis

En 2007, les trois principaux pays de citoyenneté des demandeurs d’asile étaient le Mexique, Haïti et la Colombie. En 2017, les principaux pays de citoyenneté des demandeurs étaient Haïti, le Nigeria et les États-Unis.

Comme le fait remarquer l’étude, les demandeurs d’asile n’obtiennent pas tous le statut de résident permanent au Canada. Chaque demande présentée par un demandeur d’asile est évaluée et elle peut être approuvée ou rejetée tout au long d’un processus qui, de demande en appel, durent des mois et, souvent, quelques années.

À titre d’exemple, pour l’année 2017, le nombre de demandeurs était de 50 389. Là-dessus, 27 225 dossiers sont toujours en traitement ; 10 930 demandes ont été refusées et 12 234 ont été acceptées ; enfin, 1987 demandeurs ont obtenu le statut de résident permanent au Canada. (Les données demeurent provisoires.)

— Avec La Presse canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.