Les choix à faire en 4e et 5e secondaire

Dès la troisième année du secondaire, votre jeune devra effectuer des choix de cours importants. Et ces décisions auront une incidence sur son cheminement scolaire et son avenir professionnel.

En 3e et 4e secondaire, votre enfant aura un choix de cours à réaliser pour l’année suivante, notamment en mathématique et en sciences. Il devrait toutefois prendre le temps de s’informer et de bien y réfléchir. Cela pourrait en effet influencer son admission ou son refus dans un programme collégial.

Les séquences en mathématique

Pour sa 4e et 5e secondaire, votre enfant devra choisir entre les trois séquences en mathématique suivantes : 

• Culture, société et technique (CST) : Cette séquence s’adresse particulièrement à l’élève qui aime concevoir des activités et des objets, élaborer des projets, travailler en équipe et s’impliquer dans des causes sociales. Par cette séquence, le jeune pourrait poursuivre ses études dans une formation professionnelle, collégiale ou préuniversitaire qui n’exigent pas de mathématiques. C’est le cas des domaines comme les sciences humaines ou sociales, la communication, les arts et les services éducatifs, sociaux ou juridiques.

• Technico-sciences (TS) : Cette séquence s’adresse à l’élève désireux d’explorer des situations qui combinent à l’occasion le travail manuel et le travail intellectuel. Par cette séquence, le jeune pourra poursuivre ses études dans une formation professionnelle, collégiale ou préuniversitaire. Comme les programmes à profil scientifique et/ou mathématique se révéleront accessibles, il pourra étudier dans des domaines techniques liés à l’alimentation, à la biologie, à la physique, à l’administration, aux arts et à la communication graphique.

• Sciences naturelles (SN) : Cette séquence s’adresse à l’élève qui cherche à comprendre l’origine et le fonctionnement de certains phénomènes, à les expliquer et à prendre des décisions dans ces domaines. Le jeune qui choisit cette séquence acquiert des stratégies et une formation intellectuelle lui permettant tout particulièrement de poursuivre ses études en sciences de la nature ou de s’orienter éventuellement vers la recherche. Ces mathématiques enrichies lui permettent d’accéder à tous les programmes collégiaux techniques et préuniversitaires (dans la mesure où il réussit aussi ses cours de chimie et physique de 5e secondaire).

Les options en sciences

En 4e secondaire, votre jeune aura aussi à décider s’il prend le cours à option «  Science et technologie de l’environnement  » (STE) ou «  Science et environnement  » (SE). Ce cours optionnel est le prolongement du cours «  Science et technologie  » (ST) ou «  Applications technologiques et scientifiques  » (ATS) qui se trouve obligatoire en 4e secondaire. Il vise principalement à consolider sa formation scientifique et technologique. Cette décision s’avère aussi très importante, car elle aura un impact sur ses possibilités de cours à option en 5e secondaire et sur son choix d’études postsecondaires. La réussite du cours optionnel STE ou SE est en effet requis pour qu’un élève puisse s’inscrire aux cours de chimie et de physique de 5e secondaire.

Bon à savoir

Toutes les écoles secondaires du Québec offrent des options qui leur sont propres. L’offre des séquences en mathématique et en sciences varie donc d’une école à l’autre.

En mathématique de 3e secondaire, votre enfant doit obtenir 75 % ou plus au bilan final afin de pouvoir accéder au mathématique forte (TS ou SN) en 4e secondaire.

Les changements de séquence entre le 4e secondaire et le 5e secondaire sont limités à des cas particuliers. De plus, le passage de la séquence «  Culture, société et technique  » (CST) à la séquence «  Sciences naturelles  » (SN) peut nécessiter une mesure compensatoire, déterminée par l’école, pour combler l’écart entre le nombre d’heures d’apprentissage prévu pour chacune des séquences.

Source : Gouvernement du Québec

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.