Réflexion sur l’urbanisme des secteurs de Lachine-Est et des Faubourgs

Les immeubles patrimoniaux et le logement au cœur des consultations

Reconfigurer l’autoroute Ville-Marie ? Créer de nouveaux liens vers le fleuve ? Aménager les abords du pont Jacques-Cartier ? Transformer l’immense friche industrielle dans Lachine-Est ?

Autant de questions qui ont été débattues par les citoyens ayant répondu à l’appel lancé par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) sur l’avenir de Lachine-Est, en bordure du canal de Lachine, et du secteur des Faubourgs, au centre-ville de Montréal.

Les deux rapports, rendus publics la semaine dernière, font état d’une série de recommandations qui vont de l’atteinte de standards élevés de performance énergétique à la préservation des milieux naturels, en passant par la réévaluation de la pertinence de conserver des portions de l’ancienne brasserie Molson, dont la valeur patrimoniale n’est pas reconnue.

Le but de ces consultations, tenues à la demande de la Ville de Montréal, était de réfléchir aux besoins actuels et futurs de ces secteurs qui seront transformés dans un proche avenir. Un programme particulier d’urbanisme (PPU) sera présenté aux Montréalais dans le cadre d’une prochaine consultation publique.

LACHINE-EST

Les audiences sur Lachine-Est se sont déroulées de février à avril et ont réuni quelque 800 personnes. Le quartier à mettre en valeur pourrait accueillir autour de 4000 logements. Les gens présents aux audiences ont discuté des besoins en commerces et en équipements collectifs, de mobilité, de mise en valeur du patrimoine et de gestion environnementale de l’eau et des sols.

Dans ses recommandations, l’OCPM invite Lachine « à adopter un principe de précaution et à interdire tout projet de démolition ou d’excavation jusqu’à ce que soit complété un énoncé d’intérêt patrimonial pour le secteur ».

SECTEUR DES FAUBOURGS

Aux audiences sur l’avenir du secteur des Faubourgs, situé dans l’est de l’arrondissement de Ville-Marie, il a été question de mobilité, de relance socio-économique, de logement, de commerces et de patrimoine.

Des sujets comme la reconfiguration de l’autoroute Ville-Marie et de la rue Notre-Dame ont été abordés, tout comme celui du sort des terrains vacants à réaffecter : hôpital de la Miséricorde, Radio-Canada, brasserie Molson, Portes Sainte-Marie.

« L’exercice visait à dégager une vision, des orientations et à mettre en lumière les priorités et les attentes des citoyens », peut-on lire.

La consultation sur l’avenir de ce secteur dominé par la vieille brasserie Molson s’est déroulée de janvier à avril. Elle a attiré plus de 1000 participants aux différentes séances, ainsi qu’aux forums et aux exercices proposés.

Selon l’OCPM, les attentes des participants étaient claires et bien documentées. Plusieurs audiences publiques ont été tenues dans ce secteur au cours des 15 dernières années.

La commission recommande « de ne pas restreindre le programme particulier d’urbanisme aux seules notions d’usage, de densité, de paramètres normatifs ou discrétionnaires d’encadrement de projets d’infrastructures ou d’équipements publics ».

« Il faut retrouver dans ce secteur les attributs d’un quartier, solidaire, inclusif, durable et participatif. »

— Dominique Ollivier, présidente de l’OCPM, dans son rapport

« Notre vision de quartiers verts, à forte mixité sociale et économique, a guidé les négociations portant sur la future vocation des terrains de l’ancienne usine Molson-Coors, a fait savoir la mairesse Valérie Plante, par communiqué. Nous nous sommes assurés d’avoir les espaces suffisants pour aménager un pôle communautaire et institutionnel, un grand parc central et une promenade linéaire sur le bord du fleuve Saint-Laurent. »

Les gens qui souhaitent consulter la documentation relative à ces deux consultations publiques peuvent le faire en ligne et aux bureaux de la commission (1550, rue Metcalfe, bureau 1414).

Qu’est-ce que l’OcpM ?

L’OCPM est un organisme indépendant qui réalise les mandats de consultation publique qui lui sont confiés par le conseil municipal ou le comité exécutif de la Ville de Montréal. L’organisme a été créé pour que certaines consultations publiques soient menées par une entité neutre.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.